google-site-verification: googleacf8dd3f9732a758.html

Comment rendre un site internet rentable ?

par Fév 5, 2021Site web, Webmarketing0 commentaires

Si vous avez pour projet de créer un site internet ou simplement d’en gérer un et vous voulez le faire évoluer, la question de sa rentabilité peut arriver rapidement. Même si vous êtes passionné par ce que vous faites il arrive forcément un moment où la question de retour sur investissement va se poser. La rentabilité d’un site web peut se travailler de différentes manières et tout va principalement dépendre de deux aspects. Le premier est le type de site que vous allez créer et son objectif (e-commerce, captation de leads, web to store…). Cela va conditionner les leviers à votre disposition pour augmenter la rentabilité ou simplement monétiser votre site. Le second est votre moyen d’investir et par là nous entendons autant l’investissement pécunier que l’investissement temps nécessaire. Le sujet vous intéresse ? Nous allons répondre à cette question type de site par type de site.

blog-site-media

C’est une question que l’on peut légitimement se poser quand l’on ne connait pas bien l’univers du web. Pourtant il faut savoir que les blog ou les sites médias sont de formidables outils pour gagner de la rentabilité pour votre société. Pour cela il vous est possible d’utiliser deux axes : le premier consiste à utiliser la réverbération de ce site pour votre propre activité. La seconde est de monétiser ce site grâce au webmarketing et aux outils que proposent les moteurs de recherches. Mais attention pour que ce projet devienne une réussite il ne faut pas s’éparpiller et avoir une force de frappe conséquente. C’est un projet qui se pense sur du long terme (entre 1 et 2 ans minimum) pour commencer à avoir un retour sur investissement pertinent.

Thématiser vos contenus et ne vous éparpillez pas

Il est parfois un peu bête d’enfoncer des portes ouvertes mais cela permet de rappeler des vérités importante : le web est concurrentiel. Vous n’êtes pas seul à avoir l’idée de créer un site média sur telle ou telle thématique. Il est donc important de réfléchir pour essayer d’optimiser au mieux la présence de ce type de site. Comment ? Tout simplement en le thématisant et en se recentrant sur cette thématique sans en déborder. Par exemple au lieu de travailler sur un site parlant de sport de manière générale essayer de vous recentrer sur un seul type de sport : sport de glisse, sport de raquette…

La thématisation n’est pas cependant pas obligatoire, simplement conseillée, et elle peut passer par divers moyens. Le fait d’avoir un angle particulier avec également un excellent moyen d’avoir une thématisation indirecte.

site-thematique-media

Ici par exemple le site de Running Addict qui s’est spécialisé dans l’univers de la course à pied, une thématique bien précise du sport.

L’intérêt ? Vous obtenez un site plus puissant autour d’une thématique et tout votre travail de webmarketing va permettre de se concentrer sur ce but uniquement. Vous allez donc obtenir un site dont la sémantique va tourner autour d’expressions clefs proches favorisant ainsi son positionnement par les moteurs de recherches. C’est un résumé assez simpliste de ce qu’est le référencement naturel mais si vous souhaitez en savoir plus nous vous conseillions de lire notre blog SEO qui parle de toutes les problématiques que l’on peut rencontrer sur le domaine.

Enfin c’est aussi un moyen de vous démarquer de la concurrence est vous plaçant comme spécialiste dans un domaine d’expertise ! Mais nous reviendrons sur cela par la suite.

Monétiser son blog de site internet

Sachez que ce n’est pas parce qu‘un site ne possède pas de partie e-commerce ou de demandes de devis qu’il ne peut pas être vecteur de gain d’argent. Aujourd’hui, il est assez facile de monétiser un site. Ce therme regroupe d’ailleurs moulte pratiques que vous connaissez pour la plupart et auxquelles l’ont ne pense pas forcément.

En premier lieu la publicité. Il peut s’agir de bannières publicitaires Adsense par exemple. Des emplacements que vous prévoyez à cet effet avec l’outil de Google sur votre site permettent de faire apparaitre des bannières publicitaires qui vous rapporteront de l’argent en fonction des clics et affichages qu’elles génèrent.

banniere-publicitaire

Vous pouvez aussi proposer votre site pour des articles sponsorisés. Dans le cadre de plan d’action webmarketing, des entreprises prévoir ce genre d’achat d’articles pour deux raisons. La première est le gain en visibilité qu’il va permettre en touchant votre communauté. La seconde est d’obtenir un backlink qualitatif pour leur site afin de renforcer leur SEO. Ce genre d’article ou d’achat de lien se monnaye en fonction de la puissance de votre site et de sa qualité. Certaines plateformes d’ailleurs, sont spécialisées pour mettre en contact demandeurs de « liens » et site proposant de la rédactions d’articles sponsorisés.

Si cette pratique vous intéresse nous vous conseillions le comparatif des plateformes de netlinking de la pousse digitale. Un article complet sur le sujet qui vous donne une base complète de ce qui existe.

Enfin, pour citer un dernier exemple, vous pouvez utiliser la mécanique de l’affiliation. C’est un partenariat rémunérateur qui a pour but de vous rémunérer pour chaque internaute qui a acheté un produit d’un société par le biais de votre communication. Généralement cela se traduit par un pourcentage de la vente qui est tracké depuis votre site par des liens spécialisés.

Lier la partie média avec les autres types de site.

Dans le cas présent nous allons parler de stratégies transverses mêlant deux types de sites. Il n’est pas rare que pour pousser un site e-commerce, un espace média ou blog est créé en parallèle. C’est un bon moyen d’attirer les internautes à vous en prodiguant conseils, expertises ou encore actualités et de les rediriger dans vos articles vers votre site e-commerce avec des produits ou services en rapport avec le thème de votre écrit.

Prenez le cas du site Saveur Bière qui travaille en parallèle de son e-commerce un magazine de type blog en ligne qui permet de découvrir le domaine de la bière sous plein d’angles différents. De quoi attirer les curieux de tous types qui en plus de découvrir des actus sur des bières peuvent les acheter directement !

Pour des cycles d’achat longs et complexes, cette stratégie est utilisée pour travailler ses prospects à cœur. On parle alors de stratégie de contenu qui peuvent même évoluer sur des stratégies d’inbound marketing plus complexes à mettre en place mais aussi plus génératrices de business.

Pensez blogueur !

Un dernier aparté sur la rentabilisation d’un site média ou d’un blog réside bien évidemment dans le fait de penser comme un blogueur. Cela peut paraitre un peu bête dit comme ça, mais généralement ce sont des bons exemples sur la volonté d’être utile à l’utilisateur dans la façon d’écrire les contenus et même pour certain de se rémunérer comme cela. Quand vous allez réfléchir à votre média, remettez au centre de votre réflexion l’internaute et le pourquoi il devrait venir sur votre site plutôt qu’un autre. Cela peut se traduire par une volonté de pédagogie sur votre secteur, un partage d’actualités fraiches, une décomplexification de process compliqués ou simplement une ligne édito qui se démarque des autres.

Quels sont les moyens pour rendre un site e-commerce rentable ?

rentabilite-site-internet

La question peut paraître étrange mais elle est néanmoins réelle pour de nombreux site e-commerce. Un projet mal préparé ou simplement une rentabilité mal calculée et l’idylle du site facile rapportant un maximum d’argent s’efface peu à peu. L’e-commerce est un domaine compliqué et pour qu’un site performe il y a une masse de travail importante à faire et il faut surtout bien définir son projet en amont. Nous allons vous donner quelques conseils pour rendre votre site e-commerce rentable avec une vraie proposition de valeur.

La proposition de valeur du site

Cette dernière doit être au centre de vos préoccupations. Certain appellerons ça l’avantage concurrentiel dans certain cas mais nous préfèrerons parler de la valeur au sens large du terme. Pourquoi faire de ce sujet un enjeu crucial ? Tout simplement car sans cette proposition de valeur vous n’êtes qu’un site e-commerce parmi tant et internet recèle de boutiques en ligne sur lesquelles il sera toujours possible de trouver un équivalent à vos produits. Souvent, cela se fera en plus à un prix plus concurrentiel ou avec d’autres avantages car vos concurrents, eux, auront probablement travaillés leur proposition de valeur.

C’est le cas par exemple du site https://www.bonnegueule.fr/ . Le site se démarque du reste de la concurrence du prêt à porter en ligne en apportant conseils, expertise et disponibilité dans le domaine de la mode pour homme.

proposition-valeur-site-bonnesgueules

On retrouve par exemple des dossiers complets permettant de mieux se projeter et d’appréhender l’univers de la mode masculine. Ce modèle se base donc avant tout sur un don de connaissances de la part des créateurs de la marque. C’était même la mission première de Bonne Gueule avant de devenir une marque commerciale. Cette image et ces actes de connaisseurs et de générosité vont donc rassurer les internautes et surtout permettre de les orienter dans leurs choix vestimentaires en fonction de leurs envies et besoin. C’est un élément de différenciation fort qui fait qu’un affect pour la marque se crée et que la relation de confiance fait de Bonne Gueule une solution non substituable facilement pour ses acheteurs et lecteurs.

Bien calculer la marge de ses produits

Quand l’on vend un produit dans un magasin on calcule toujours sa marge. Le but est de ne pas vendre à perte (ce qui est illégal en France, hors promotions particulières) et surtout de savoir ce que rapporte chaque vente de produit. Cette marge commerciale ce calcule en soustrayant votre coût d’achat à votre chiffre d’affaires mais attention, ce ne sont pas les seuls éléments qu’il faut prendre en compte. En effet, sur ce restant vous allez aussi avoir des charges fixes et variables comme votre rémunération, vos frais de fonctionnement et votre marketing. Vous devez donc vous assurer que ce que vous vendez va vous permettre de gérer ces dépenses et éventuellement faire de l’investissement. On pensera ici entre autres au webmarketing qui est décisif dans un projet e-commerce.

Prendre en compte les frais webmarketing

Un projet e-commerce sans réelle stratégie webmarketing n’a que peu de chance de percer. Même si votre offre est la meilleure du monde et que votre site est une merveille d’ergonomie, s’il n’est pas connu vous ne vendrez rien dans la majorité des cas. C’est là qu’intervient le webmarketing. Le but est de mettre en place des actions conjointes sur différents leviers web tels que le référencement naturel, le référencement payant ou encore l’emailing. Le but va être de faire monter en puissance votre site afin qu’il soit visible sur les expressions de recherches que tapes les internautes. Par exemple si vous vendez des planches à roulettes roses, grâce au webmarketing vous aurez différents moyens de faire apparaitre votre site dès qu’une personne tapera cette recherche dans Google ou autres moteurs de recherches.

Ce genre de stratégie possède un coût et c’est souvent un investissement majeur dans le projet. En effet, la multitude d’action possibles en plus des investissements publicitaires et de l’expertise d’une agence peut coûter rapidement cher ! Attention cependant, ce n’est pas de l’argent investi à fond perdu. Des actions entreprises maintenant seront bénéfiques quoi qu’il arrive. Le risque étant de mal calibrer cette stratégie et perdre du temps et de l’argent sans résultat probant.

La rentabilité de vos actions marketing

Venons-en aux faits : la rentabilité de ces fameuses actions webmarketing. Posons un fait avant même de commencer : 1€ investi n’est pas systématiquement 1€ qui vous rapportera de façon directe et immédiat. La notion est bien plus subtile dans le webmarketing et va énormément dépendre de vos leviers. Par exemple un des leviers qui sur le long terme permet de capter du trafic qualifié est le référencement naturel. C’est cependant une stratégie à moyen/long terme qui demande un fort investissement au début et qui peut diminuer par la suite tout simplement car le SEO a une forte inertie. L’emailing est aussi assez peu cher à partir du moment où il est bien fait et où vous avez une base de données. De son côté, le SEA apporte des résultats immédiats et le calcul du retour sur investissement est bien plus simple mais il demande un budget publicitaire à mobiliser immédiatement et dont vous serez dépendants sur le long terme.

Prenons un exemple pour illustrer ce propos. Vous êtes une entreprise qui vend des pâtes bio et artisanales. Vous avez quelques années d’activité et un petit marché local. Votre paquet est vendu 1€. Si vous vous lancez dans le référencement payant il vous sera probablement impossible d’être rentable ! En effet, le système étant fait d’enchères vous allez payer un clic au prix de ce marché et non à ce que vous pouvez vous permettre de payer (c’est un résumé un peu grossier mais l’image est là). Des acteurs ayant un plus grand taux de marge que vous pourront se permettre d’enchérir un coût par clic plus élevé que ce que vous permet votre organisation, le SEA devient alors totalement inutile pour vous.

Une juste balance entre volume et investissement

L’investissement à outrance n’est pas une bonne idée. Il faut toujours avoir en tête un objectif atteignable et mettre en face de ce dernier un investissement logique et non surévalué. Le risque est de vous retrouver dans le meilleur des cas à ne pas pouvoir gérer de façon opérationnelle le business généré, par exemple à cause de problèmes logistiques, et dans le pire des cas vous allez simplement dépenser plus que vous allez gagner. C’est pourquoi il faut trouver un juste milieu où l’investissement effectué va permettre de guider efficacement votre activité tout en étant flexible pour pouvoir vous adapter en fonction des résultats.

Le pilotage de vos actions en fonction de la data

C’est grâce au pilotage de votre site internet que vous allez pouvoir en grande partie le rendre rentable. Cela va se traduire par plusieurs aspects. Le premier et le plus important c’est qu’il vous faut une visibilité de ce qui se passe sur votre outil pour savoir si vos actions portent leurs fruits. La mise en place d’un Google Analytics est donc un élément clef de la réussite de votre rentabilité de site. Il va permettre de comprendre comment les internautes vont consommer l’information sur votre site et vous donner une première visibilité sur les pages qui drainent votre trafic par exemple. Autre point important sur cet aspect, c’est qu’une fois bien paramétré vous aller pouvoir comprendre ce que vous rapporte votre site. Comment ? Dans le cadre d’un e-commerce vous allez simplement pouvoir voir le chiffre d’affaire que vous réalisez. Pour les sites de captation de lead il est possible de définir un coût de revient par objectif.

suivi-data-analytics

Une fois que vous aller avoir ces premières informations, le second aspect va rentrer en jeu. La base du webmarketing est le test and learn. Cela veut dire que dans la plupart des cas vous allez avoir une idée vague des résultats que vont donner vos actions sans pouvoir affirmer à la virgule près les résultats qu’elles vont réellement vous apporter. Vous allez donc apprendre en testant à chaque action que vous allez réaliser. Les résultats vont permettre d’optimiser les actions suivantes en regardant plus précisément la façon dont elles vont affecter le site. Pour cela, vous pouvez mettre en place des UTM afin de mieux tracker vos campagnes et les liens internes à celles-ci. Une fois vos résultats analysés vous allez pouvoir effectuer des ajustements, parfois minimes, pour mieux réussir vos prochaines actions.

Rendre un site internet de captation de lead rentable

site-captation-lead

La rentabilité d’un site de captation de leads va se traduire principalement par la qualité de ces derniers. Concrètement, si vous arrivez à capter des contacts commerciaux les plus qualifiés possibles vous allez très certainement les transformer et donc rentabiliser les investissements webmarketing réalisés sur ce site. C’est un travail en deux temps qu’il va falloir mettre en place. Le premier est ce que l’on appel la captation de MQL (Marketing qualifieled lead) qui correspond à la captation de leads marketing. Cela se traduit par des contacts que vous allez récupérer par le biais de votre site et de vos actions webmarketing qui vont être qualifiées par la suite grâce à un lead nurturing par exemple. Dans un second temps votre but va-t-être de transformer ces leads en SQL (sales qualifieled lead) ce qui signifie des contacts commerciaux prêt à être travaillé par votre services commerciaux.

Lead_nurturing_upbyweb

La rentabilité de votre site de captation de lead va donc se faire en partie sur sa capacité à attirer un trafic qualifié et à et à le rendre exploitable par vos services commerciaux. Pour cela, vous allez avoir plusieurs leviers à activer vous permettant sur le moyen et long terme de réussir cela.

Calcul de rentabilité du tunnel de conversion

Un des points essentiels quand l’on cherche à convertir ses internautes en leads est le tunnel de conversion. Ce dernier représente l’ensemble des étapes nécessaires à la création d’un lead et il se matérialise par toute l’expérience utilisateur avec votre site, de la prise de connaissance de son existence jusqu’à l’action de conversion.

En premier lieu, essayez de calculer la rentabilité de votre tunnel de conversion. Pour cela, il y a deux choses à regarder. La première est le nombre d’internautes étant rentrés dans votre tunnel et ceux qui se sont transformés en lead, qui ont terminés le tunnel. Si la différence est trop importante c’est qu’il y a « une fuite » dans votre tunnel. Il va donc falloir l’analyser et comprendre d’où cette dernière provient afin de la juguler. Cela peut être dû à des pages difficiles à consulter, des appels à l’action mal placés ou encore des formulaires trop complexes à remplir.

Le second point à voir est bien sûr le nombre de contacts que vous allez convertir commercialement par la suite. Idem, si la différence est très importante c’est peut-être que la qualification de vos leads n’est pas suffisamment importante pour les transmettre aux commerciaux. En analysant ces deux pans de votre tunnel de conversion vous trouverez surement quelques améliorations possibles.

Une stratégie web à moyen et long terme

Pour rentabiliser un site de captation de leads il faut penser rentabilité des leviers webmarketing utilisés. Certes, vous avez la possibilité d’aller chercher des visites qualifiées rapidement en utilisant les différentes formes d’e-publicité comme Google Ads ou encore Facebook Ads et consort. Cependant, dès que vous coupez ces campagnes le trafic n’arrive plus sur votre site. Il faut donc trouver des stratégies à moyen et long terme pour vous assurer l’apport d’un trafic qualifié d’internautes. Cela peut passer par l’instauration d’une stratégie SEA sur le long terme mais pas seulement. Pour cela, il est nécessaire de travailler autour de votre référencement naturel. En effet, ce levier possède une inertie forte, autant sur l’arrivée des premiers résultats que sur son maintient dans le temps. Ce que vous aller gagner en trafic grâce à ce levier ne sera jamais perdu, à condition que vous continuiez à le travailler régulièrement.

Il existe de nombreuses stratégies dont la base est fixée sur le référencement naturel. C’est le cas du content marketing ou marketing de contenu qui a pour but de générer des contenus autour de cibles bien spécifiques en répondant à leurs besoins et recherches. L’inbound marketing quant à lui va aussi se baser sur cette recherche de trafic qualifié autour de la création de contenus à forte valeur ajoutée pour le référencement naturel. Voici par exemple le cas de la stratégie d’inbound marketing.

inbound_marketing_upbyweb

Le but ici est d’attirer l’internaute vers vous de façon naturelle en répondant au question qu’il se pose puis de le travailler petit à petit pour en faire devenir votre client et votre ambassadeur.

Le CRM, un outil indispensable pour le pilotage

Comment savoir où en sont vos leads ? Comment avoir un suivi correct de l’information que vous avez collecter sur eux et surtout de l’historique de votre relation ? C’est le rôle du CRM qui doit vous permettre de compiler toutes ces informations pour avoir un suivi le plus fin possible de vos contacts commerciaux. Grâce à cela, vous allez pouvoir aller à l’essentiel dans votre relation commerciale sans faux pas ou redite. C’est aussi un moyen d’optimiser tout le parcours client chez vous depuis son état de prospect. La rentabilité d’un site passe aussi par sa manière d’optimiser le passage de clients chez vous et d’augmenter votre taux de conversion, quel qu’il soit. Cela permet aussi de ne pas être redondant dans l’information que vous lui envoyer en sachant par avance déjà ce qu’il a pu connaître ou obtenir de votre part. Au final, le CRM permet « une économie de mouvement » allant vers la rentabilité.

Le lead scoring ou l’évaluation de la maturité de vos contacts

lead_scoring_definition_upbyweb

Le lead scoring est un outil marketing permettant d’associer un score à chaque contact pour mesurer sa capacité à répondre favorablement à vos sollicitations commerciales. Ce score est attribué en fonction d’actions que va réaliser ce lead vis-à-vis de votre entreprise. A chacune de ces actions, une valeur va être attribuée qui sera défini par exemple par le niveau d’implication de la cible. Une fois un certain score obtenu vous pouvez solliciter la personne de façon commerciale en estimant que vous aurez de bonne chance de conclure à une vente.

Calcul lead scoring persona

L’intérêt de généraliser cette stratégie est bien évidemment d’éviter de tenter des actions commerciales à un lead qui ne serait pas prêt pour et qu’il les percevrait donc de manière négative. On ne propose pas à un prospect un devis alors qu’il vient juste de voir ce que propose votre entreprise.

Le but est bien sûr d’optimiser vos efforts commerciaux sur des contacts mâtures et ainsi de limiter le temps (et donc l’argent) que vous allez allouer à cette tâche. La rentabilité se fera aussi sur votre taux de signature qui normalement, devrait être plus important vu que vous allez vous concentrer sur des leads à forts potentiels.

Peut-on rendre rentable un site internet web to store ?

site-web-to-store

Par définition le site web to store n’a pas vocation à créer du chiffre d’affaire direct, à l’inverse d’un site e-commerce. En effet, le but premier de ce genre de plateforme est avant tout d’encourager l’internaute à venir effectuer une visite physique. Quel est alors l’intérêt de ce genre de site vis-à-vis de campagnes publicitaires classiques ? Créer un véritable showroom web en vous donnant la possibilité de guider vos cibles vers les produits les plus adaptés à leur besoin. Par la suite vous pourrez aborder toutes les questions plus techniques et/ou faire de la vente additionnelle en magasin grâce à votre force de vente.

C’est aussi un excellent moyen d’éviter une partie de la concurrence e-commerce qui est de plus en plus présente sur les différentes parties shopping des réseaux sociaux ou même des moteurs de recherche.

Le Click and collect

Le Click and Collect est un anglissime faisant référence à la possibilité de commander ou réserver un produit ou service en ligne puis de pouvoir le récupérer dans un magasin physique. Dans le cas de site Web to store c’est un excellent moyen de créer des flux de client vers vos magasins en mettant en place de la réservation de produit. Certaines grandes lignes de prêt à porter ont rapidement comprit l’intérêt de ce genre de procédés en permettant à leur client de réserver leurs vêtements en ligne pour venir les essayer directement dans les magasins. Un gain de temps pour le client mais aussi une efficacité accrue pour la boutique permettant de prévoir en amont flux en magasin et besoin en divers produits.

Prenez en exemple le site de la marque Jules. Ici on peut le voir clairement avec un bouton d’appel à l’action entièrement dédié à la réservation en magasin.

click-and-collect

La création et promotion des événements en ligne

Vous êtes peut-être dans un secteur ultra concurrentiel et attaqué de façon frontale par des concurrents déjà bien installés sur le web. Cela peut donc s’avérer compliqué voir pas rentable du tout pour vous de développer certaines actions digitales. Un bon moyen de contourner cette problématique est de promouvoir vos événements en ligne plutôt que vos produits ou services. Vous faites une vente particulière, une porte ouverte ou encore une promotion… ce sont autant de points d’entrée détournés possibles pour vous dans le but de toucher votre clientèle.

La rentabilité d’un site web to store ne se cherche pas en CA direct comme un site e-commerce. C’est le trafic généré en magasin qui va réaliser votre chiffre d’affaire. C’est aussi un moyen de communication puissant qui va se positionner sur votre nom de marque. L’e-réputation se travaille en permanence et un site de marque est un moyen de « prendre de la place » dans les recherches sur votre nom.

Le tracking un « must » dans ce genre de site pour viser la rentabilité

Comment savoir que c’est bien mon site qui génère des ventes en magasin ? La réponse se trouve dans le tracking. Plus concrètement être en capacité de faire le lien ou non entre vos internautes et les personnes venant sur le lieu de vente physique. Ce tracking peut se réaliser de différentes manières et vous en connaissez certaine.

« Comment avez-vous connu notre magasin ? » : vous avez déjà vu cette question de nombreuse fois que ce soit sur le lieu de vente ou dans un email poste achat vous demandant de noter le magasin. C’est l’un des moyens courant permettant de tracer la provenant de ses clients.

Le call tracking en est un autre. Par le biais de numéros différents que l’on positionne en fonction des support que l’on utilise il est possible de relier la connaissance de ce numéro par le client au support où il est positionné. 

L’utilisation de code promotionnel uniquement dédié à votre site web est aussi une manière pratique de connaitre le retour sur investissement de votre site. Cela permet de comptabiliser les internautes venus en magasin en réclamant cette promotion particulière.

Enfin, une dernière possibilité mais plus coûteuse est de demander de réaliser une étude complète par le biais d’un organisme dédié. Cela demande du temps et de l’argent et n’est pas à la portée de n’importe quelle entreprise.

La notoriété du magasin

Un axe dont nous avons parlé et qui est tout aussi intéressant quand l’on parle de rentabilité c’est la notoriété pure de votre magasin. Un site va permettre de communiquer sur votre marque ou votre magasin auprès d’une cible qui ne vous connait pas forcément. Ainsi vous augmentez grandement votre visibilité et favorisez le bouche à oreille par le biais de nouveaux moyens de communication. Une notoriété forte peut palier à une mauvaise situation géographique de magasin par exemple. C’est aussi un excellent moyen de créer des communauté forte autour de votre société qui est un atout marketing tant sur la vente que sur la réputation.

Comment augmenter la rentabilité d’un site internet ?

Votre site internet génère déjà de la rentabilité mais vous souhaitez allez plus loin ? C’est possible en travaillant différents points stratégiques permettant d’augmenter sensiblement la rentabilité de votre outil. De manière générale c’est en améliorant votre webmarketing sous toutes ses formes que cela va être réalisable. Ergonomie, référencement, utilisation de nouveaux leviers… la multiplicité de ses actions vous permettront d’aller chercher toujours plus de rentabilité pour votre site.

Améliorer son ergonomie

L’ergonomie de votre site et plus précisément l’expérience utilisateur sont des données importantes à prendre en compte. Un bête changement peut parfois faire des miracles sur votre taux de conversion. Il y a des grands points simples à prendre en compte quand il s’agit d’optimiser son ergonomie. La navigation est bien sûr cruciale ainsi que la lecture de l’information sur votre site. Le tunnel de conversion en e-commerce est souvent l’un des points les plus critiques à améliorer. Cela peut aussi être l’inscription à votre newsletter sur un blog ou plus simplement la physionomie de vos formulaires.

Réaliser une liste exhaustive ici est chose impossible. Le mieux reste de se tourner vers des acteurs spécialisés qui pourront vous accompagner dans ce domaine. Il est aussi possible de faire une partie de ces changements par vous-même si vous avez les capacités de les mettre en place.

Travailler son référencement naturel

L’optimisation du référencement naturel est le levier webmarketing qui travaille votre site pour améliorer son positionnement dans les résultats de recherches des moteurs de recherches en prenant en compte certains grands principes de leurs algorithmes. Il se compose de trois grands facteurs qui sont la technique derrière votre site, son autorité (sa popularité en quelque sorte) et son contenu. L’avantage premier de ce levier est qu’il possède une inertie forte et que l’effort fait aujourd’hui sera toujours porteur dans les prochaines années. C’est une course de fond demandant des efforts réguliers qui a le mérite de demander en ressources principalement du temps homme et non des frais publicitaire à engager ce qui en fait un levier à forte rentabilité sur le long terme.

Avez-vous pensé à votre base de données ?

Vous avez une base de données de clients et vous ne l’utilisez pas ? C’est une erreur que beaucoup d’entreprise font. Une base de données est une mine d’or ! L’utiliser avec l’emailing par exemple va vous permettre d’une part de garder contact avec vos clients et d’autre part de les solliciter de nouveaux pour qu’ils achètent ou consomment de nouveau chez vous. A utiliser avec parcimonie c’est quand même un axe phare d’une recherche de rentabilité. Un client ré acheteur demande 5 fois moins d’investissement que la conquête à froid : pensez-y !

L’e-réputation, un facteur clef de succès

e-reputation-rentabilite-web

Qui ne se réfère pas aux petites notations par étoiles sur le web ? La réputation d’une entreprise est extrêmement importante. Il faut la soigner car si elle est bonne elle sera vectrice d’activité pour votre société et si elle est mauvaise se sera l’exacte inverse. Il est très difficile de corriger une réputation en ligne car ici on ne parle pas forcément que de la notation mais potentiellement d’articles se positionnant sur votre nom de marque et portant préjudice à votre structure. Il existe également un phénomène boule de neige sur les réseaux sociaux propageant de fausses ou de mauvaises informations sur vous. Il faut donc avoir une vigilance constante sur cet aspect et mettre en place d’une part une veille pour vous assurer de savoir ce qui se dit sur vous et d’autre part des actions permettant à vos clients satisfaits de pouvoir vous noter ou émettre des témoignages sur vous.

Multiplier les sources de revenus

Nous avons parlé précédemment mais pour chaque type de site il existe plusieurs moyens de générer de la rentabilité. Pourquoi se contenter d’un seul levier ? Mixez-les et obtenez bien davantage de la jonction de toutes ses forces. Un site e-commerce accolé à un média fort, un blog d’expert pour une entreprise de services simplifiant un domaine complexe ou encore un site de captation de leads entrainé par une stratégie d’inbound marketing : vous avez l’embarras du choix. L’important est de réfléchir en amont à comment toucher votre cible et comment rendre votre information pertinente à ses yeux. C’est alors que tout se décantera en faisant preuve d’empathie. N’hésitez pas à vous faire aider par un regard extérieur car parfois quand l’on est la tête dans le guidon il est difficile de prendre suffisamment de recul pour être pertinent dans ses choix.

Finalement comment créer un site internet rentable ?

La rentabilité d’un site internet va se trouver différemment en fonction des objectifs que vous avez derrière ce dernier. C’est en premier lieu une réflexion à se poser sur ce que vous vous considérez comme un axe de rentabilité : complétion de devis, achat, inscription à une newsletter, entrée dans un scénario d’automatisation marketing… Une fois ces objectifs décidés, il sera alors beaucoup plus simple d’imaginer une stratégie en adéquation avec ce but mais aussi ses utilisateurs. En prenant en compte leur façon de consommer le web vous aurez alors un champs des possibles pour booster votre rentabilité en utilisant au mieux les cartes que vous aurez en main. Toute cette démarche est le rôle d’une agence de stratégie digitale qui de par son métier et son expérience va plus rapidement comprendre les axes de développement possibles. La définition d’un plan d’action claire et surtout concret avec des objectifs à atteindre est une base saine sur la façon de travailler. C’est en véritable partenaire qu’il faut envisager cette association pour réussir pleinement à obtenir la rentabilité souhaitée de votre site internet.

On parle de la rentabilité de votre site ?

Nous sommes à même de vous accompagner dans vos choix de stratégie digitale pour optimiser le parcours client et la rentabilité de votre site internet.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles SEA

10 erreurs courantes sur Google Ads

10 erreurs courantes sur Google Ads

Prisé par de très nombreuses entreprises à la recherche de résultats rapide, Google Ads a su convaincre grâce à sa promesse de ciblage sur l'expresssion de besoin. Pour cause, rien de mieux que d'être visible précisément au moment où un internaute recherche l'un de...

Facebook Ads ou Google Ads ? Pour quelles publicités opter ?

Facebook Ads ou Google Ads ? Pour quelles publicités opter ?

Le marketing digital propose de très nombreuses manières de faire de la publicité pour son entreprise. Le marché de la pub en ligne reste majoritairement dominé par deux géants du secteur : Facebook et Google. Respectivement acteurs dominants dans le domaine des...

D'autres Articles ?

Retrouvez l’ensemble des articles rédigés par nos consultants. Vous trouverez surement les réponses à vos questions

Share This