Quand faire appel à un consultant en transformation digitale ?

par Déc 9, 2019Stratégie Digitale0 commentaires

Elle est sur toutes les lèvres depuis désormais quelques années : la transformation digitale des entreprises semble être l’enjeu phare à ne pas rater pour le développement de sa structure. On prête toutes les vertus à cette transformation, parfois jusqu’à l’excès avec des discours prônant la digitalisation comme réponse à tous les maux d’une entreprise. Avec maintenant quelques années de recul apparaît désormais les réussites et les échecs de cette transition chez de nombreux acteurs, preuve qu’il ne s’agit pas d’une étape facilement franchissable et que sa mise en œuvre compte autant que sa finalité.

Dans ce contexte de maturité grandissante sur les sujets de stratégie digitale, nous vous proposons aujourd’hui un grand guide pour vous y retrouver dans cette jungle et évaluer la plus-value d’un consultant en fonction de vos besoins.

Avant toute chose, revenons aux basiques : les bénéfices d’une transformation digitale. Si cette dernière est tant au cœur des préoccupations, c’est principalement parce qu’elle est devenue une source de fantasmes majeure chez de nombreuses équipes dirigeantes. Prenons donc un peu de hauteur pour voir les éléments tangibles apportés par une telle évolution de votre entreprise. Pas de suppositions, de plans sur la comète : simplement des observation objectives découlant de transformations d’ores et déjà effectuées.

Gagner en efficacité opérationnelle

Sans doute la principale raison poussant à opter pour une transformation digitale. Les gains en efficacité opérationnelle ne sont pour autant pas systématiques lors de la transition, cela sous-entend que des outils adaptés ont été choisi judicieusement au moment de définir le cadre de cette transition. Pour donner des exemples concrets, ces gains pourront provenir de plusieurs éléments clefs :

  • La remontée automatique d’informations commerciales internes et de données logistiques économisant un temps de saisi pouvant s’avérer très important.
  • L’automatisation de certaines relances, transferts de documents et autres éléments de la relation clients.
  • Une meilleure organisation de vos dossiers avec un historique accessible à tous les acteurs susceptibles de les consulter.
  • Des outils de travail collaboratifs permettant d’éviter les pertes de temps inhérantes aux modes de travail complexes sans dispositif adaptés.

La liste est non exhaustive et pourrait être encore longue. Très concrètement, on vous présentera à la fin de cet article quelques outils de la transformation digitale ayant un impact sur ces éléments. Il faut toutefois garder une chose en tête : ces outils ont vocation à faciliter la vie de vos équipes. Il faut donc prévoir en amont quels sont les besoins de ces dernières afin de miser sur les évolutions les plus pertinentes pour votre entreprise. Un agenda collaboratif permettant un suivi des temps de projets ou un CRM ne répondront pas aux mêmes besoins et ne seront donc pas acceptés de la même manière par vos salariés.

Un des risques lorsque l’on souhaite gagner en efficacité grâce à une transition numérique est justement de vouloir miser sur tout. Faire évoluer l’intégralité des outils d’une société en un instant. Il s’agit d’une approche souvent perturbante risquant d’occasionner un temps de transition particulièrement long. L’effet escompté n’est alors pas au rendez-vous et la transformation digitale peut même s’avérer contre-productive. Attention donc à bien qualifier vos besoins et à avancer progressivement sur le sujet.

gagner en efficacité grâce au digital

Améliorer la synergie entre les services

Il serait réducteur de limiter la transformation digitale à la simple adoption de nouveaux outils au sein de la société. En effet, cette dernière entraîne souvent des modes de communication interne qui vont évoluer et l’entreprise s’en trouve donc profondément changée. Parfois vue comme une véritable remise à la plat de la hiérarchie et le meilleur moyen de développer le management horizontal et collaboratif, la transformation digitale des entreprises permet a minima de créer des passerelles entre les services.

Donner des plateformes de travail communes au service marketing et commercial est par exemple une des grandes ambitions dans la mise en place d’un CRM. Le lead nurturing de vos équipes webmarketing alimentera alors automatiquement le fichier client qui pourra être exploité par vos commerciaux. L’évolution des actions marketing se fera alors en toute transparence et la compréhension entre ces deux services s’en trouvera accrue. Un avantage significatif quand on sait à quel point cet élément peut s’avérer complexe.

Cela ne se limite pas pour autant à ces deux services. Pour le service après-vente, des ponts communs entre votre community manager et vos équipes d’après-vente permettent de gagner un temps précieux et d’améliorer la réactivité de vos réponses.

Le service achats quant à lui pourra être mis en relation avec les équipes de production afin qu’ils reçoivent en temps réel les besoins pour pouvoir adapter leur activité en fonction.

Enfin, dernier exemple, les ressources humaines apprécieront à n’en pas douter de recevoir l’intégralité des demandes de documents ou de pose de jours de congés à travers un agenda collaboratif permettant aux salariés de faire remonter automatiquement leurs demandes.

La digitalisation pour rapprocher les services

Développer de nouvelles opportunités de croissance

Les opportunités de croissance grâce à la transformation digitale sont multiples. On s’attaquera en premier lieu à la modification complète qu’induit le numérique dans notre manière d’appréhender la publicité.

Le webmarketing était il y a quelques années un moyen de tirer son épingle du jeu. La publicité Google Ads, le référencement naturel ou encore l’utilisation des réseaux sociaux n’était pas forcément généralisée dans tous les marchés et c’était souvent un excellent moyen de se développer sur un terrain alors vierge de toute concurrence. Aujourd’hui, la situation a bien changé et il devient presque indispensable de miser sur le webmarketing.

Le marketing digital offre néanmoins la possibilité de repenser sa manière de faire de la publicité. Avec un ciblage potentiellement bien plus précis, un suivi du retour sur investissement au centime près et des leviers de communication variés permettant de toucher votre cible de mille manières : le champ des possibles s’en trouve relativement élargi.

La transformation digitale ne concerne cependant pas que la publicité en termes de croissance. Le numérique permet également de totalement repenser sa zone de chalandise.

Un site e-commerce permettra par exemple à une boutique de pouvoir distribuer ses produits à travers toute la France et ne plus se limiter à sa commune et villes environnantes. Pour des structures d’une taille plus importante, un site e-commerce permettra d’attaquer l’international avec moins de freins et de complexité que s’il fallait trouver des distributeurs locaux. Si le travail à faire sera malgré tout assez conséquent, il ne faut pas sous-estimer les exigences spécifiques à chaque pays même en matière de web.

Le digital pour développer l'entreprise

Répondre à une demande de vos clients

Que votre entreprise intervienne dans le domaine du B2B avec des clients professionnels ou du B2C avec des particuliers, la mise en place d’outils numériques est souvent une exigence formulée assez régulièrement.

Un cas assez parlant est celui du secteur bancaire. Face à l’apparition de concurrents pure players, les fameuses banques en ligne ne possédant pas d’agences physiques, et à la généralisation des services mis à disposition des clients aucune banque ne pouvait se permettre d’être en retard sur les outils numériques mis à disposition. Il serait par exemple très préjudiciable pour le Crédit Agricole de ne pas posséder d’application pour suivre et contrôler ses comptes à tout moment si le Crédit Mutuel proposait déjà l’option depuis de nombreuses années. Cela pourrait même entraîner un changement de banque de la part de leur clientèle souhaitant pouvoir interagir avec l’entreprises et ses services de la même façon que pour la majorité des actions qu’elle entreprend dans sa vie quotidienne.

Aujourd’hui le succès d’une entreprise, qu’elle soit B2B ou B2C, ne se fait pas seulement dans la qualité de ses produits et services. La rétention client, extrêmement importante, passe souvent par la qualité de services autour de votre activité première. La mise en place d’outils digitaux est bien souvent obligatoire pour répondre à des demandes toujours plus présentes d’autonomie et de réactivité de la part de vos clients.

Dans le secteur du B2B, la comptabilité a par exemple due s’adapter en proposant des passerelles automatiques entre les cabinets d’experts comptables et leurs clients. Coffre-fort numérique pour stocker de façon non contraignante les documents obligatoires, outils de transmission automatique des documents justificatifs comptables pour pouvoir qualifier l’intégralité des opérations de l’entreprise… Les outils mis à disposition sont aujourd’hui nombreux et la pratique même de la sous-traitance comptable se repose en grande partie sur ces éléments.

Attentes clients vis à vis du digital

Pour une obligation d’image

Dernier point qu’on évoquera dans ce listing : l’obligation d’image est à la fois l’élément le plus anecdotique mais également un de ceux qui poussent le plus les dirigeants à opter pour une transformation digitale. La digitalisation de l’entreprise est aujourd’hui autant un enjeu pratique et concret qu’une question d’image.

Lorsque l’ensemble de vos concurrents changent leurs process internes grâce à de nouveaux outils et que vous en êtes toujours à vos bons vieux dossiers papiers, l’entreprise peut prendre un coup de vieux lorsqu’elle accueille un salarié venant d’une entreprise ayant d’ores et déjà opérée sa transition. Plus parlant encore, l’image que renvoie votre structure en externe auprès de ses clients et partenaires lorsqu’elle a 10 ans de retard sur les pratiques numériques peut être parfois préjudiciable pour votre activité.

On a beau dire que ce sont souvent les cordonniers les plus mal chaussés, si votre entreprise est dans un secteur où l’innovation compte énormément cela peut rapidement faire tâche que d’être en retard sur les enjeux numériques. Il est alors nécessaire d’opérer le changement pour éviter que votre crédibilité soit mise en cause, à tort ou à raison.

Une entreprise non digitale un dommage d'image

Les grands freins à la transformation digitale

Les avantages de la transformation digitale étant posés, tâche maintenant de s’attaquer aux freins. Ce sont ces derniers qui expliquent qu’aujourd’hui de nombreuses entreprises restent en retard sur ces questions. Ce sont également eux qui justifient le cœur de cet article : le recours ou non à un consultant en transformation digitale. L’évaluation des éléments potentiellement bloquants vous aidera à savoir si vous disposez, en interne, des moyens suffisant pour réussir à passer à l’étape suivante.

L’organisation concrète de la transformation

Dans bien des cas, opérer la transformation digitale de votre entreprise c’est avoir l’impression d’être au pied de l’Everest. Les chantiers sont si nombreux et les enjeux si importants qu’on ne sait pas forcément par où commencer et comment prioriser ses actions. D’autant plus que le sujet ne laisse pas une marge d’erreur particulièrement importante.

Une des grandes problématiques d’organisation de la transformation digitale est que pour qu’elle soit efficace, elle doit impliquer vos salariés à tous les niveaux. La transition doit venir d’eux et ne pas se contenter d’être descendante sous peine d’être mal perçue et inefficace. Cette mise en place horizontale entraîne cependant forcément de grandes contraintes logistiques et demande un organisation finement préparée.

La constitution des groupes de travail, la désignation des leaders et la mise en place concrète des actions ressortant des ces actions est un défi majeur à relever pour n’importe quelle entreprise. C’est d’autant plus le cas que cette organisation serait grandement facilitée par la mise en place d’outils digitaux… que vous n’avez pas encore, c’est justement le but de ce travail ! Bien souvent, c’est cet élément qui entraîne un échec de la mise en place de la transformation digitale de l’entreprise.

Organiser sa transformation digitale

Les moyens, temporels et financiers

Si les bénéfices de votre transition numérique sont potentiellement nombreux, ils ne s’obtiennent pas pour autant sans rien. La transformation digitale de l’entreprise est quelque chose de chronophage et de potentiellement coûteux. Il faut bien anticiper ces éléments avant de se lancer dans le grand bain.

En premier lieu, les questions de temps. Sans même compter l’implication des équipes chargées de définir les contours de cette transformation, la transition nécessite de mobiliser des ressources humaines extrêmement importantes. Un changement d’outils sous-entend de l’évangélisation interne sur la pertinence de ce choix, de la formation sur les nouveaux process adoptés, des traitements individuels des problématiques de chacun avec ce petit bouleversement. Bien évidemment, cela est le schéma idéal, dans les faits l’accompagnement est si complexe que de nombreuses entreprises ne parviennent pas à accompagner de façon aussi complète leurs salariés.

La seconde question est bien évidemment financière. L’adoption de nouveaux outils sous-entend l’acquisition de ces derniers. Un CRM, une solution de travail collaboratif ou encore un ERP sont des outils qui demandent d’acheter une licence ou de souscrire à un abonnement. Si individuellement les prix engagés ne pèsent souvent pas bien lourds dans le compte d’une entreprise, cumulés cela représente un investissement non négligeable qu’il faut savoir anticiper.

Que ce soit pour les questions de temps comme pour les questions financières, il faut garder en tête que c’est un investissement. A terme, une transformation digitale permet justement de progresser sur ces deux secteurs et de récupérer plus que largement votre mise. Il faut néanmoins vous demander si c’est le bon moment pour votre entreprise de vous lancer dans ce chantier. Plus concrètement : pouvez-vous dégager le temps et les moyens financiers nécessaires à cette transition ? Une question difficile à évaluer pour laquelle un consultant externe en transformation digitale apportera une expertise plus que bienvenue.

Les moyens pour la transition digitale

L’absence d’expertise digitale en interne

Digitaliser une entreprise sous-entend avoir un leader de projet qui connaît parfaitement les arcanes du numérique. En effet, difficile de conseiller les outils et évolutions les plus adaptées à votre entreprise si vous ne possédez aucune expertise sur les possibilités qui s’offrent à vous. La transformation digitale de l’entreprise doit donc être drivée par un expert à même de définir un cap et réaliser les bons choix.

C’est souvent un point bloquant pour les entreprises qui n’intègrent des ressources avec une compétence digitale qu’une fois leur transformation opérée. C’est un choix logique puisque les savoir-faires liés au numérique ne sont utiles que si l’entreprise est présente sur ces problématiques.

Une nouvelle fois, la réponse à ce frein est souvent de solliciter l’intervention d’un acteur externe possédant cette spécialité. C’est cependant quelque chose de complexe et la sélection d’agence digitale ou de consultant est à ne pas prendre à la légère.

Manque d'expertise digitale

L’implication des dirigeants et salariés de l’entreprise

Lors d’une transformation digitale, les dirigeants de l’entreprise doivent montrer l’exemple et soutenir les managers chargés de l’évangélisation des équipes. Bien évidemment, un membre de l’équipe dirigeante réfractaire au changement et ne souhaitant pas cette dernière pourra, en seulement quelques petites remarques, saper un travail de pédagogie entamé des mois auparavant. Il s’agit donc d’être très vigilant sur ce point. Toujours côté direction, il est crucial de bien mesurer les moyens nécessaires en amont et d’accepter leur sollicitation pour la mise en place de la transition. Un projet d’une telle envergure ne s’improvise pas et ne voit pas son cap changer à chaque instant.

Le point le plus sensible reste cependant au niveau de l’implication des salariés. Si la transformation digitale de l’entreprise est faite sans les solliciter, vous allez vous retrouver avec des employés subissant de nouveaux outils, process et exigences. Dans un tel contexte, impossible que la transition s’opère efficacement et tout cela pourrait même s’avérer contre-productif. Il est donc important de construire la transition avec ces derniers afin de s’assurer qu’elle réponde à leurs besoins ressentis et soit perçue comme une évolution source de solutions plutôt que comme un changement demandant simplement de changer du jour au lendemain toutes ses habitudes.

Impliquer ses salariés dans la transformation digitale

Quelle est la plus-value d’un consultant en transformation digitale ?

A ce moment de l’article, vous aurez sûrement déjà en tête les raisons qui peuvent pousser à faire appel à un consultant en transformation digitale. Ce dernier trouve en effet sa pertinence d’une façon assez évidente lorsque l’on a les freins de la transition en tête. Explicitons tout de même l’ensemble des avantages offerts par un consultant ou même une agence digitale vous accompagnant dans ce grand projet.

Un besoin d’oeil neuf sur son entreprise

La transformation digitale ne se limite pas à quelques outils et à changer vos classeurs papiers pour de beaux dossiers Excel. Il s’agit d’une mutation profonde de l’entreprise amenant parfois jusqu’à une réorganisation des méthodes de management. Ce projet est donc souvent adossé à une remise à plat de l’entreprise à travers un audit stratégique de cette dernière. Dans ce contexte, le consultant vient apporter une vision extérieure.

Chaque membre d’une entreprise développe des biais à force d’exercer son métier au sein de cette dernière. Parce qu’il est baigné dans la culture d’entreprise, que ses tâches du quotidien formatent sa perception du marché, parce que sa hiérarchie tient un discours qui l’influence. Si ces biais ne sont pas fondamentalement négatifs, ils contribuent notamment à faire qu’une entreprise avance suivant la même vision, ils s’avèrent cependant contre-productif dans le cadre d’un audit ou d’une remise à plat opérée lors de la transition numérique.

Le consultant en transformation digitale va alors avoir pour rôle d’aider chacun à prendre de la hauteur sur ses tâches quotidiennes en offrant un œil vierge de tous biais. Il ne sera jamais expert de votre métier et ça tombe bien : ce n’est pas son rôle. A votre expertise, il apportera donc une vision loin des problématiques quotidiennes de votre entreprise pour se concentrer sur les éléments structurels de cette dernière ainsi que sur les grandes tendances du marché.

Audit digital de votre entreprise

Une expertise spécifique au digital

Nous l’avons vu précédemment, un des grands freins à la transformation numérique est le manque d’expertise digital qui s’explique logiquement par le fait qu’une entreprise n’ayant pas opérée cette transition n’a pas de raison d’avoir déjà internalisé ces compétences. Le consultant vient alors comme soutien afin d’apporter cette spécialité manquante.

Si cette personne ou agence doit bien évidemment prendre en compte de très nombreux paramètres et avoir une expertise en gestion de projet, sa capacité première doit malgré tout rester le digital. C’est en effet son rôle de vous apporter ses lumières sur ces sujets afin de vous guider vers les bons choix en fonction de vos retours sur votre entreprise, ses ambitions et problématiques.

Le consultant n’a pas vocation à faire ingérence dans votre direction d’entreprise qui reste le terrain de chasse gardée de vos équipes, bien évidemment. Gardez donc en tête qu’il doit vous aider à manager le projet, vous appuyer et guider pour organiser, mais surtout vous conduire aux choix les plus pertinents en matière de digital.

Expertise digitale et web

Un interlocuteur commun entre les services

Lors d’une transformation digitale de l’entreprise, le but est de rapprocher les différences services au sein de votre structure et de développer leur synergie. Cela sous-entend des plateformes communes et comme vous le savez : aucune solution n’est parfaite. Il n’est donc pas rare que vos équipes commerciales souhaitent privilégier un outil et votre service marketing un autre. Il faut alors entendre les arguments de chacun et opter pour la plateforme offrant le plus de polyvalence pour les besoins de chacun.

Cette mission d’arbitrage est relativement complexe pour quelqu’un au sein de l’entreprise. Les parties prenantes sont nombreuses et il est parfois difficile d’appréhender ces problématiques sans être en amont influencé par les arguments d’un service en particulier. Le rôle du consultant est alors d’être un intermédiaire d’écoute et de synthèse des problématiques de l’ensemble des ramifications de votre société.

Faire communiquer vos services en entreprise

La transformation digitale selon la taille de l’entreprise

Toutes les transformations digitales ne se valent pas. Il ne s’agit pas de les classer en fonction de leur valeur littérale, cela n’aurait aucun sens, mais des enjeux qu’elles portent et des contraintes liées. Selon la taille de votre structure, la transformation digitale ne présentera pas le même besoin d’accompagnement et ne pourra pas être traitée de la même manière. Penchons-nous donc sur les différentes tailles d’entreprises et les changements que cela apporte. Précision indispensable à tout de même apporter : bien évidemment, selon le type de structure, la taille ne sera pas le seul facteur.

La TPE, une transformation pour encore plus d’agilité

Pour les très petites entreprises au sens littéral du terme et suivant la classification des TPE, les entreprises de moins de 10 salariés donc, la transformation digitale est à différencier des autres structures. Pour cause, dans une entreprise de 9 salariés les problèmes de communication entre les différents services, s’ils existent, sont relativement limités.

La transformation digitale intervient alors dans le but de faciliter le travail quotidien de chacun des acteurs. Bien souvent, son rôle est même de permettre à des équipes limitées de couvrir un grand nombre de tâches sans disposer d’un effectif important. Les progrès en matière d’automatisation et plus généralement les gains en efficacité seront alors l’enjeu majeur de la transformation.

Dans ces entreprises, la mise en place de la transition est relativement simple sur le papier. Composée d’une équipe limitée, généralement en communication permanente et dotée d’une bonne compréhension des problématiques de chacun, la TPE saura facilement fédérer et mettre en place le projet. Peu de lourdeur administrative, de travail d’évangélisation ou encore de complexité de gestion d’effectifs. Les problématiques seront alors différentes : dégager du temps dans une équipe souvent bien occupée et avoir la capacité d’investissement nécessaire aux changements inhérents à la transition digitale.

Dans ce contexte, le consultant sera alors surtout là pour apporter son expertise digitale et la partie de gestion de projet sera limitée, car simple et gérable en interne.

Le digital dans les TPE

La transformation digitale de la PME et des petites ETI, l’enjeu phare

Ce sont les entreprises qui sont aujourd’hui au cœur des enjeux de la transformation digitale. D’un côté les TPE n’en ressentent pas forcément le besoin ou ont déjà opérées la migration grâce à leur relative agilité. D’autre part, les ETI et grands groupes ont souvent été alertes sur ces problématiques et sont déjà au fait de ces sujets. Reste la situation atypique de la PME.

La PME est sujette à toutes les pressions pouvant provoquer un besoin de transformation digitale : des gains en efficacité qui sont nécessaires, une recherche perpétuelle de croissance pour atteindre une taille plus importante, une demande des clients et parfois même des enjeux d’image. Pour autant, la PME ne dispose pas forcément des mêmes moyens qu’un grand groupe et les freins précédemment évoqués l’empêchent de sauter le pas. C’est ainsi que l’on se retrouve, en 2020, avec des structures accusant un retard significatif en matière de digital et subissant une pression colossale pour sauter le pas. Ce contexte délicat amène souvent les PME à entamer des transformations digitales dans l’urgence, partielles ou mal menées. Pour cause, il s’agit de projets très complexes dans des structures présentant la majorité des freins pouvant être rencontrés dans une transition sans pour autant être facilement capables de mettre les moyens nécessaires pour le passer sereinement.

Très concrètement, le consultant sera alors tantôt chef de projet, tantôt référent digital, tantôt conseillé aux dirigeants d’entreprise sur les priorisations à opérer dans la transformation. Terrain de jeu privilégié des stratèges, la PME est sûrement la structure pour laquelle la transformation digitale présente le plus grand enjeu. Certaines entreprises connaissent une nouvelle croissance ou a contrario passent par une phase difficile selon la réussite de cette transformation digitale.

Le digital dans les PME

Les ETI importantes et grands groupes : des transitions complexes

Très différente des deux cas précédemment évoqués, la transformation digitale dans des ETI de grande taille et des grands groupes sous-entend une organisation et des problématiques bien spécifiques. Parfois, des projets de transition seront menés que dans des segments précis de l’entreprise par exemple, changeant de façon radicale les enjeux, les interlocuteurs et le périmètre d’action. Dans tous les cas, il s’agira ici d’être davantage stratège que faiseur.

En effet, la transformation digitale dans un grand groupe a comme principale problématique la capacité à mettre en place de façon concrète cette transition. Véritable mission de conduite au changement, l’accompagnement à la transition numérique doit alors se muer en accompagnement de gestion de projet, en véritable prestation de maîtrise d’œuvre.

Bien évidemment, le choix des outils et plateformes sont bien cruciaux. D’autant plus que ces moyens se doivent le plus souvent d’être plus polyvalents et complets étant donné qu’ils répondent à des contextes et besoins plus larges.

Pour autant, c’est bel et bien sur la gestion de projet que se fait la différence avec les autres types de structure. C’est sur cet aspect qu’un consultant en transformation digitale devra être nécessaire et devra axer le plus gros de son intervention.

Le digital dans les grands groupes

Les outils de la transformation digitale

Le transformation digitale possède un aspect très concret puisqu’elle va nécessiter l’adoption de nouveaux outils digitaux qui vont apporter l’ensemble des changements au sein de votre structure. Si le but de l’article n’est pas de faire un listing exhaustif, cela serait inutilement long, présentons tout de même quelques éléments phares au cœur des transitions digitales.

Le CRM pour mieux gérer votre relation client

Outil de référence aujourd’hui présent dans de très nombreuses entreprises, le CRM pour outil de gestion de la relation client va permettre à vos équipes (commerciales, marketing, après-ventes, dirigeantes…) de gagner en efficacité de façon impressionnante. En gardant un historique complet des échanges effectués avec vos clients et prospects, vous disposez d’un outil permettant de toujours être au fait de l’état d’un dossier. La mise en place d’alertes et de systèmes de classification vous permet également de mieux gérer votre pipe commercial. Salesforce, un des représentants les plus connu, vous montre en vidéo ses fonctionnalités :

Là où le CRM devient véritablement intéressant et où son intervention dans la transformation digitale est pertinente, c’est quand ce dernier possède des ponts avec des plateformes de marketing automation permettant d’automatiquement extraite et/ou mettre à jour les données du CRM.

Concrètement, cela permettra de mettre en place un certain nombre d’interventions sans pour autant nécessiter l’intervention humaine. A terme, le CRM sera un des outils phares de stratégies digitales ambitieuses comme l’inbound marketing avec un lead nurturing complet.

L’ERP : au coeur de la gestion de votre entreprise

Vous avez peut-être déjà entendu parler de SAP ou Oracle, deux des ERP les plus utilisés sur le marché. Ces logiciels dont l’acronyme se compose des mots anglais Entreprise Resource Planning ont pour rôle de vous permettre d’avoir, en un seul outil, une interface dédiée à l’ensemble des informations liées à la gestion de votre société.

Dans les faits, ce sont les données de ressources humaines, comptabilité, mouvements commerciaux ou encore les données de production. Cette vidéo d’Anybox résume bien l’utilité d’un tel logiciel :

Peu de logiciels représentent aussi bien le développement de l’intelligence digitale en entreprise que l’ERP. Il répond à la majorité des bénéfices recherchés par la transformation digitale : de l’amélioration de la synergie entre les services au pur gain de temps grâce à une hausse de l’efficacité opérationnelle de chacun.

Les outils de gestion de projet, pour mieux vous organiser

Suivre le temps passé sur une prestation ou mieux organiser la charge de travail entre vos équipes n’est pas toujours la chose la plus aisée. Qu’ils s’appellent Zoho Projets, Trello, Maestro les outils de gestion de projet ont peu à peu conquis le cœur de nombreux managers.

Petite démonstration des fonctionnalités de ce type de soft avec la démo d’une des solutions du marché, Monday :

S’ils s’imposent avant tout dans des agences adoptant des méthodes de travail agiles, ils pourront à terme parfaitement trouver leur place dans des structures plus classiques puisqu’ils répondent à des problématiques assez universelles.

La gestion du travail d’équipe est en effet quelque chose de relativement complexe à gérer et la transformation digitale peut vous servir à produire et suivre toutes les données liées à cet élément. Ainsi, vous pourrez mieux le suivre, le contrôler et l’optimiser.

Les systèmes de veille pour devenir (presque) omniscient

Du modeste mais accessible Mention au gigantesque et onéreux Talkwalker, les outils de suivi de l’e-reputation vous permettent de vous faire une bien meilleure idée de l’image que possède votre entreprise. Aujourd’hui, la réputation d’une société ne se constitue plus seulement hors ligne et les échanges sur les réseaux sociaux, les forums ou même les blogs de spécialistes sont des leviers d’influence majeurs consultés par l’immense majorité des personnes. Ces outils vont donc vous permettre de collecter, trier et classifier automatiquement les retours présents sur le web.

Une nouvelle fois, personne ne parle mieux de ces outils que leurs propres équipes commerciales, nous vous renvoyons donc à cette courte vidéo de présentation de Mention, précédemment évoquée :

Si la veille est souvent utilisée pour des questions d’e-reputation, elle peut également servir dans bien d’autres domaines. Restez au fait des dernières évolutions législatives, commerciales ou technologiques de votre secteur d’activité par exemple. Les outils vous permettront de choisir quelles informations collecter et de recevoir seulement les éléments pertinents pour vous.

Les externalités de la transformation digitale

Au-delà des effets directs de la transformation digitale en elle-même, cette dernière va produire un certain nombre d’externalités qui vont avoir un impact sur votre entreprise. La principale réside dans le domaine des ressources humaines.

En effet, les métiers de certains de vos salariés risquent d’évoluer. D’une part parce qu’une partie de leurs tâches vont se retrouver automatisées et d’autre part parce qu’ils vont devoir acquérir de nouvelles compétences. Il faut donc penser à accompagner ces employés et leur offrir une formation suffisante pour vivre avec l’évolution de leur poste.

Il sera également souvent nécessaire de varier son recrutement à l’avenir. Une entreprise ayant opérée une transformation digitale et ayant nouvellement axé une partie de son budget marketing sur le webmarketing aura souvent bien fait d’internaliser par la suite un expert du marketing numérique.

Autant de sujets qui prouvent une nouvelle fois que la transformation digitale n’est pas un sujet à prendre à la légère et qu’il sous-entend une modification complète du fonctionnement de votre entreprise !

Envie de confier votre transformation digitale à des professionnels ?

UpByWeb est une agence de stratégie digitale accompagnant les entreprises dans leur développement grâce au web. Nous sommes également un partenaire sur lequel vous pouvez vous appuyer pour construire et mettre en place votre projet de transformation digitale. Nos consultants experts sauront vous apporter la sécurité nécessaire à la gestion de ce type de projets cruciaux pour votre entreprise.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles site web

Site Marque employeur : pourquoi en faire un ?

Site Marque employeur : pourquoi en faire un ?

Le recrutement est souvent une des problématiques que les entreprises gère le plus mal sur le web. Si le besoin est réel, de par la recherche quantitativement importante ou la spécificité des candidats souhaités, les actions mises en place se résument bien souvent à...

Rôle utilisateur WordPress : que faut-il savoir ?

Rôle utilisateur WordPress : que faut-il savoir ?

Lorsque vous utiliser un site Wordpress et que vous êtes amené à travailler à plusieurs sur ce dernier il n’est pas rare de vouloir créer plusieurs comptes utilisateurs. Chaque utilisateur peut avoir un rôle bien défini qui lui permet de réaliser certaines tâches mais...

Pourquoi choisir WordPress pour son site web ?

Pourquoi choisir WordPress pour son site web ?

Lorsque l’on souhaite créer un site internet se pose alors la question de la technologie employée. Il existe ce qu’on appelle des CMS pour Content Managing System. Ce sont des interfaces qui vont vous permettre de gérer votre site web sans pour autant être un...

D'autres Articles ?

Retrouvez l’ensemble des articles rédigés par nos consultants. Vous trouverez surement les réponses à vos questions

Share This