Quand est-il opportun d’utiliser le Design Thinking ?

Quand est-il opportun d’utiliser le design thinking ?

Sommaire

Perçue comme une méthode de pensée originale à travers laquelle on oriente la réflexion vers l’utilisateur final, le design thinking est une approche managériale assez répandue dans le monde de l’entreprise. Elle tend à résoudre des problèmes complexes de manière créative en impliquant une collaboration interdisciplinaire et une itération constante pour arriver à une solution qui répond aux besoins réels des utilisateurs.

Toutefois, le design thinking n’est pas seulement une propriété exclusive des designers. Tous les corps de métier, peu importe la spécialité, peuvent le pratiquer en appliquant les techniques centrées sur l’humain pour traiter les problématiques qu’ils rencontrent. Reste à définir quel est le moment le plus opportun pour le mettre en place ?

Une méthodologie de travail qui fait ses preuves

Le design Thinking est un processus itératif qui nous aide à comprendre nos utilisateurs, à remettre en question les anciennes hypothèses pour redéfinir les problèmes de conception et imaginer des solutions innovantes. Il débouche sur la création de prototypes à tester dans le monde réel en vue d’atteindre la version optimale d’un nouveau produit ou service. L’objectif global est d’identifier des stratégies et des solutions alternatives qui ne sont pas immédiatement apparentes avec notre niveau de compréhension initial.

La popularité de cette approche fait que des marques internationales comme Apple, Google et Samsung l’intègrent dans leur processus. Des universités de renom, comme Stanford, Harvard et l’Imperial College London, enseignent la méthodologie du design thinking pour former les dirigeants de demain à orienter systématiquement leur réflexion sur les besoins réels des consommateurs.

Quand utiliser le design thinking ?

Lorsqu’on veut appliquer une nouvelle méthodologie de travail, on tend surtout vers l’adoption d’un nouvel état d’esprit collectif.  C’est ce que promet déjà le design thinking qu’on recommande vivement d’utiliser, comme approche centrale de réflexion, afin d’aborder des problèmes tels que :

  • Le développement de produits ou services
  • L’amélioration de l’expérience utilisateur
  • L’innovation organisationnelle
  • La conception de nouveaux processus et systèmes de gestion.

Que ce soit en entreprise ou dans un domaine plus large, l’utilisation de cette approche est conseillée pour traiter les points suivants :

Le design thinking, une opportunité ?

Solutionner les problèmes liés à l’humain

Plus qu’une méthodologie de travail, le design thinking est à la fois un art et une science. Les recherches sur les besoins des utilisateurs sont l’essence de cette méthode. Ces dernières sont réalisées sur une base scientifique (enquête rationnelle et analytique) pour relever les aspects les plus ambigus de leur problème. Cette combinaison magique révèle souvent des découvertes assez inattendues sur les problématiques des clients et permet de découvrir des stratégies alternatives qui débouchent sur des solutions véritablement innovantes.

Le traitement des problèmes dits complexes

Le but ultime du design thinking est d’aider les preneurs de décisions à enlever des épines de leurs pieds, c’est-à-dire résoudre les problèmes les plus complexes. Les problèmes de gestion ordinaires ont souvent des solutions qui ont été testées et éprouvées auparavant, sauf que ces solutions ne marchent pas à tous les coups. Il y a, donc, des problèmes plutôt plus complexes qui demandent le recours à des approches et des méthodes différentes que celles appliquées habituellement.

Il s’agit de problèmes qui, non seulement sont difficiles à définir, mais toute tentative de les résoudre risque d’aggraver la situation. Généralement, ils sont fortement liés au comportement humain, aux émotions et aux habitudes. Ils sont également liés au développement et au progrès qu’a connu le monde (nouvelles technologies, changement de culture et de comportement).

A l’échelle mondiale, le changement climatique ou la pauvreté représentent, par exemple, un problème complexe. En ce qui concerne le monde de l’entreprise, la gestion du changement, la réalisation d’une croissance durable ou le maintien d’un avantage concurrentiel définissent, par analogie, des défis très durs à relever.

Grâce à son approche pragmatique, le design thinking aide à attaquer ce genre de problématiques d’une manière efficace. Il invite, ainsi, les parties prenantes à collaborer intelligemment pour concentrer leurs efforts sur les questions de la population cible en allant directement vers le problème et chercher des idées hors des sentiers battus pour le résoudre.

Optimiser l’organisation interne

Dans une entreprise, la prise de décision et le volet opérationnel impliquent la participation de plusieurs personnes à la fois. Ceci fait que l’organisation et la gestion des différents processus deviennent assez complexes, notamment dans les périodes de rush.

L’utilisation du design thinking aide à mieux cadrer la gestion de chaque projet en lui consacrant les meilleures ressources pour développer les idées et aboutir à des solutions efficaces dans les meilleurs délais. Alors, la meilleure façon de garder un projet sur la bonne voie est d’adopter cette méthodologie de travail pour faire participer tout le monde au processus créatif.

Quand le design thinking ne fonctionne pas ?

Si l’utilisation au design thinking est vivement recommandée pour traiter tout genre de problèmes de nouvelle conception (produit, idée, procédure, etc.), elle est plutôt inutile lorsque le processus est fermé. C’est, notamment, le cas lorsqu’on désire planifier des résultats spécifiques à l’avance.

Le constat est simple : le design thinking est un processus ouvert à la génération de plusieurs idées à la fois qui vont vers l’optique de la résolution d’un problème. Ces idées naissent au fur et à mesure de la réflexion collective ce qui permet aux équipes d’explorer, probablement, des pistes et des solutions auxquelles elles n’osaient même pas penser auparavant.

Regardons l’exemple des cabinets de consulting : ces dernières emploient toujours une méthode basée sur la gestion prévisionnelle (préparation de plusieurs scénarios possibles) pour conseiller leurs clients en matière des stratégies et des méthodes de gestion à adopter. Une telle démarche ne coïncide pas avec le mode de fonctionnement itératif et créatif du design thinking.

Nos derniers articles sur l’ergonomie

Retrouvez l’ensemble des articles rédigés par nos consultants. Vous trouverez sûrement les réponses à vos questions.

Commentaires

Aucun commentaire

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m’inscris à la newsletter UpByWeb

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité et reconnaissez avoir été informé(e) et consentir au traitement de vos données personnelles.

Envie de parler de marketing digital ?

Si vous souhaitez mettre en place des automatisations et réfléchir sur votre stratégie digitale avec nous, on peut se retrouver autour d’un café.

09 85 08 94 55

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.