Comment augmenter le trafic d’un site e-commerce ?

par Avr 16, 2020E-commerce0 commentaires

Lorsque l’on est responsable d’un site e-commerce, la question de comment faire pour augmenter son trafic revient sans cesse. Si la réponse n’est pas si simple, nous allons tenter de vous donner des informations claires afin de vous projeter sur les actions envisageables en fonction des typologies de boutiques en ligne. Nous vous proposons donc un listing exhaustif à prendre en compte pour faire évoluer votre stratégie webmarketing.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de bien dissocier la notion de trafic et celle de vente (et donc de chiffre d’affaires). Si elles sont souvent complémentaires, plus de trafic amène généralement à plus de ventes, ce n’est pas toujours le cas. Il faudra donc bien comprendre que dans certaines situations, l’augmentation du trafic ne sera pas la question prioritaire pour faire évoluer votre chiffre d’affaires e-commerce.

Rappel du tunnel e-commerce, point essentiel des ventes

Pour faire un rappel simple de la notion de chiffre d’affaires sur un site e-commerce, voici une formule importante :

(trafic * taux de conversion) * panier moyen = chiffre d’affaires

Si bien entendu elle pourrait être développée et améliorée en intégrant des éléments complémentaires (fidélisation, annulation des commandes…) elle a surtout le mérite de faire ressortir des éléments cruciaux et malheureusement trop souvent oubliés : le trafic n’est pas la seule source d’optimisation du CA sur votre boutique en ligne.

En fonction des données récoltées (Google Analytics, audit SEO), il est possible de se rendre compte que vous obtiendrez de meilleurs résultats en travaillant sur les notions de taux de conversion et d’augmentation du panier moyen. Même si dans les faits, il faut souvent travailler l’ensemble pour de meilleurs résultats.

Trafic oui, mais trafic qualifié

Autre élément à prendre en compte lorsque vous allez vouloir augmenter le trafic de votre site e-commerce : la qualité de votre audience. Ici aussi, tout n’est pas si simple. Pour réaliser un travail pertinent, il faudra sélectionner des mots-clés efficaces en SEO et SEA qui vous permettront de toucher une cible qui vous correspond. Dans le cas contraire, cela risque de générer un trafic qui ne convertira pas. Pour comprendre la logique de mot-clé et d’intention de recherche, vous pouvez retrouver notre article : « Comment définir ses mots-clés ». De la même manière attention à votre ciblage sur les réseaux sociaux.

Le SEO, le levier pour le long terme

Le référencement naturel, aussi appelé SEO pour Search Engine Optimisation, est le premier levier que nous vous proposons d’analyser pour augmenter le trafic de votre site e-commerce. Nous ne pourrons bien entendu pas vous proposer toutes les actions envisageables tant le champ des possibles est vaste mais si vous avez la possibilité de mettre en place ces quelques recommandations, cela devrait déjà avoir un impact positif.

Le choix de mots-clés, l’action phare

Le SEO est une affaire de mots-clés et de compréhension de l’intention des internautes. Avant de commencer à travailler votre site pour l’optimiser, il est important de bien distinguer quelle page va correspondre à quel(s) mot(s)-clé(s). Pour cela, deux actions sont prioritaires :

Il vous faudra tout d’abord créer une étude lexicale. Cet outil est un recensement exhaustif de tous les mots-clés de votre secteur d’activité en fonction des typologies de recherche. Pour démocratiser le sujet et vous donner un exemple simple, vous pourrez obtenir :

  • Typologie : modèle de portable + pas cher
  • Mots-clés : Iphone par cher, Galaxy S20 pas cher, Honor 20 pas cher…

Nous avons bien entendu pris un exemple très simple, mais certaines typologies peuvent être très complexes et amener à des études de plus de 15000 expressions de recherches.

Dans un second temps, vous pourrez mettre en place un document vous permettant de structurer votre travail pour définir quelles pages se positionnent sur quels mots-clés. Place ensuite à la stratégie de contenu.

Le contenu, un indémodable du SEO

Le contenu est un élément majeur pour optimiser le SEO d’un site e-commerce. Plus vos pages seront alimentées et plus vous aurez de chance de vous positionner. Si vous deviez commencer à travailler sur le contenu de votre boutique en ligne, nous vous conseillons de rédiger pour vos pages catégories. En prenant du poids (SEO) elles donneront plus de puissance aux pages produits. Par la suite, venez compléter le contenu de vos pages produits en gardant toujours en tête : « Quelles questions peut se poser un internaute qui arrive sur cette page ? ». Plus vous serez précis et plus votre audience trouvera les réponses adaptées pour passer à l’acte d’achat.

Présence du sommaire dans les SERP

S’il est clair que vous devez optimiser l’existant, il est moins souvent envisagé la création de nouvelles pages. C’est pourtant un élément central d’une stratégie SEO e-commerce, notamment en créant des pages catégories complémentaires se positionnant sur de nouvelles expressions de besoin que vous ne ciblez pas encore.

Prenons l’exemple d’une boutique en ligne vendant des batteries de voiture. Tous les sites auront tendances à se positionner sur une page « batterie de voiture » et de mettre ensuite des filtres à facette pour donner aux internautes la possibilité de choisir leur produit. C’est une logique orientée entreprise. Seulement si l’on analyse les mots-clés, voici ce que l’on peut trouver :

  • Batterie voiture 12v
  • Batterie voiture 6v
  • Batterie voiture électrique
  • Batterie voiture diesel
  • Batterie voiture lithium

Autant de mots-clés sous-exploités et autant d’opportunités de créer des pages catégories dédiées. Une logique orientée utilisateurs qui permettra à ce dernier de trouver seulement les batteries qu’il recherche.

Dans cette même logique de création de nouveaux contenus, le blog est une arme formidable pour augmenter le trafic d’un site e-commerce. L’objectif sera alors quelque peu différent. Ce contenu froid vous permettra de cibler une audience qui ne vous connait pas en offrant des réponses pertinentes aux questions que se posent les internautes. Vous donnerez ainsi une image d’expert de votre secteur d’activité en distillant des conseils précis et concrets.

Présence du sommaire dans les SERP

Le linking pour gagner des positions SEO

Afin d’augmenter le trafic de votre site e-commerce, il est aussi nécessaire de développer sa popularité. Cela se traduit par l’obtention de liens sur des sites pertinents qui vont pointer vers vos pages phares. L’objectif n’est clairement pas de récupérer du trafic en provenance de ces sites, même si cela peut-être une externalité positive. Le but est de donner du poids en référencement naturel à vos pages pour qu’elles prennent de meilleures positions en SEO sur un ou plusieurs mots-clés et, qui sait, potentiellement récupérer la fameuse 1ère place du moteur de recherche.

Pour travailler votre netlinking, plusieurs techniques s’offrent à vous :

  • Le guest blogging: Il s’agit de rédiger des articles de fond sur des sites à forte autorité dans votre domaine d’activité. En retour du contenu que vous offrez, vous allez pouvoir faire des liens vers les contenus de votre boutique en ligne.

  • Le linkbaiting: Démarche opposée, ici la technique consiste à créer des contenus extrêmement exhaustifs et poussés sur votre site e-commerce afin d’inciter votre audience à le partager et donc à créer du lien. S’il s’agit d’une méthode très efficace pour récupérer des liens, elle pose un léger souci : vous ne pourrez pas choisir les pages linkées ni les mots-clés des ancres de vos liens.

  • L’échange de liens: Pratique plus classique, vous pourrez être sollicité pour échanger des liens. Si les moteurs de recherche (Google en tête) proscrivent cette pratique, elle est particulièrement rapide à mettre en place et efficace à petite dose.

  • L’achat de liens: Comme toutes pratiques SEO, le netlinking s’est industrialisé et de nombreux sites ont compris leur intérêt à vendre des liens. Vous pourrez ainsi créer une stratégie sur mesure en allant acheter des liens vous-même.

Dans tous les cas, c’est une pratique qu’il faut utiliser avec parcimonie et qui nécessite de maitriser votre profil de lien afin de garder un juste équilibre et ne pas suroptimiser votre site.

La technique pour proposer une expérience unique

Si l’optimisation technique de votre site est plus difficile à maitriser (car il faudra souvent faire appel à des spécialistes), c’est aussi l’un des aspects les plus rapides. Dans le viseur de Google, vous retrouverez notamment les pages avec des temps de chargement trop long. Trois axes sont à privilégier pour gagner en efficacité et ainsi développer votre trafic SEO :

  • L’optimisation des images représente le travail numéro un à vérifier. La plupart des sites proposent des images trop grandes, trop lourdes et donc qui ralentissent le temps de chargement des pages. Google demande aussi des nouveaux formats (JPEG 2000 ou WebP) pour encore gagner en efficacité.
  • La politique de cache est la partie la plus complexe à mettre en place. Il s’agit d’un enregistrement préchargé de vos pages pour offrir le plus rapidement possible le contenu à vos utilisateurs. Un must have en optimisation technique.
  • L’hébergement, trop souvent oublié, permet d’améliorer les temps de réponse serveur pour gagner quelques millisecondes tellement importantes aux yeux de Google. En e-commerce, vos résultats doivent être audités régulièrement (vous pouvez le faire sur Google Page Speed ou encore sur Dareboost).

Le SEA, gagnez du trafic rapidement

A l’instar du référencement naturel, le SEA (Serch Engine Advertising) est un levier pertinent pour générer du trafic sur une boutique en ligne. Il offre néanmoins des résultats immédiats et ne souffre pas de la même inertie que le SEO. C’est l’un des leviers les plus pertinents pour augmenter son audience, mais la plus-value de ce levier n’est pas dans le trafic mais dans la conversion.

Le SEA, un levier qui se pilote au ROI

Si le référencement payant est un levier qui permet de développer facilement le trafic, attention cependant car ce n’est pas sa finalité directe, surtout en e-commerce ! Pour que celui-ci est un impact positif sur votre boutique, il faudra piloter vos campagnes au ROI (retour sur investissement). Le but est avant tout que le ratio dépense publicitaire / marge générée soit positif pour vous. Il faudra donc définir des budgets de campagne cohérents ainsi que des objectifs SMART pour vous assurer des résultats.

Point important à noter, le SEA, comme la plupart des leviers webmarketing, fonctionne sous le format test and learn. C’est à dire qu’il demande une période de test avant de pouvoir l’adapter et devenir plus pertinent dans le temps. Si vous n’êtes pas en mesure de financer des campagnes pendant au moins une période de trois mois, cela peut être compliqué de se lancer dans ce travail.

Il existe une exception à cette logique de pilotage des campagnes SEA à la performance, il s’agit des campagnes volontairement axées sur le gain de parts de marché. Cela peut avoir un impact pertinent pour votre trafic, vos conversions mais aussi sur votre image de marque lorsque vous avez un marché avec un niveau de réachat important.

Architecture de blog optimisée

Les pré-requis pour faire du SEA en e-commerce

En e-commerce, avant de se lancer dans la mise en place de campagnes publicitaires, il est nécessaire de respecter certaines règles très spécifiques :

  • Vous devrez posséder un compte Google Analytics paramétré pour le e-commerce. Ce qui signifie que vous avez des remontées de statistiques sur vos ventes.
  • Vous devez être en mesure de connaitre vos taux de marge par produit ainsi que votre coût d’acquisition client.
  • Enfin, vous devez être accompagné par un expert (autre que Google qui est forcément juge et partie) afin de pouvoir vous assurer du bon paramétrage et du bon suivi de vos campagnes.

Différents types de campagnes à envisager

Pour un site e-commerce, il existe différentes campagnes payantes qui peuvent être mises en place. Ici aussi il faudra bien réfléchir et définir une stratégie avant de vous lancer dans l’opérationnel :

  • Les campagnes de mots-clés ou search: Il s’agit des annonces les plus connues qui se référencent dans le moteur de recherche sur la base de mots-clés ciblés. Vous pourrez ainsi proposer vos annonces en sélectionnant des termes précis, les coûts étant fixés en fonction de la concurrence et par clic.
  • Google Shopping: Une structure de campagne dédiée au e-commerce, Google Shopping vous permet de mettre en avant vos produits directement en tête des réponses sur Google sous forme de comparatif produit.
  • Les campagnes Display: Liées à des actions de notoriété, les campagnes display vous donneront la possibilité de placer des bannières sur les sites partenaires de la régie publicitaire de Google.

 

A noter que pour ces trois types de campagnes, vous pouvez optez pour du retargeting. Il ne s’agit pas d’un type de campagne à proprement parler mais de ciblage. Vous pouvez recibler les visiteurs qui sont allez sur votre site pour les ré-engager. On pensera notamment au retargeting panier qui permet d’inciter les utilisateurs ayant réalisé un panier à venir le finaliser.

Architecture de blog optimisée

Il existe d’autres typologies de campagnes que nous ne traiterons pas ici car celles-ci sont vraiment spécifiques et ne conviennent pas toujours au e-commerce.

Le marketing de contenu un levier différenciant

Le marketing de contenu est un levier phare en e-commerce pour attirer du trafic et développer votre notoriété. Il va en plus vous permettre d’alimenter les autres leviers grâce à des contenus à forte valeur ajoutée.

Les typologies de contenus

Afin de comprendre la finalité du marketing de contenu et de vous projeter, il est important de comprendre de quel contenu nous parlons. L’idée ici est de vous proposer une liste détaillée mais pas exhaustive, sachez que l’imagination peut vous amener à développer d’autres actions (ce que nous verrons dans quelques exemples concrets) :

  • Les articles de blog : Nous vous en avons déjà parlé dans les actions SEO. Les articles de blog, s’ils apportent un contenu pertinent et de qualité, sont un excellent moyen de se positionner en tant qu’expert de votre secteur d’activité et d’engager votre communauté (et les autres) à venir sur votre site e-commerce.

Exemple : Mailjet, solution emailing avec paiement en ligne propose environ 400 articles sur les bonnes pratiques emailing et les meilleurs moyens pour chaque entreprise de tirer parti de ce levier.

  • Infographies : L’un des musts have de ces dernières années, les infographies permettent de faire passer un concept complexe en quelques images simples. Bien travaillées, et là encore avec du fond, elles peuvent être un excellent vecteur de communication et de partage.

Exemple : L’e-commerçant anglais Aqua Cure, spécialiste des produits de traitement de l’eau propose de nombreuses infographies autour de la qualité de l’eau, les choix des cafés et des thés… Une vraie bonne idée !

  • Études de cas et témoignages clients : Qui peut mieux valider la pertinence de votre produit que vos clients actuels ? C’est une preuve sociale importante qui mettra en avant vos produits, certes, mais aussi votre entreprise en général.

     

  • Livres blancs : En fonction des secteurs d’activités, il peut être pertinent de mettre en place des livres blancs qui mettent en avant la connaissance de votre métier. Attention toutefois, c’est un format qui ne se prête pas à tous les types d’e-commerce et qui demande d’être très pointu. Les livres blancs sont aussi une excellente base pour créer une communauté et alimenter une base de données pour faire de l’emailing.

Exemple : le site bonnegueule.fr e-commerce de vêtement pour homme qui propose des guides afin de bien comprendre la mode et les tendances du secteur.

  • Vidéos : L’un des moyens phares de consommation de l’information est aussi un outil de communication puissant pour le e-commerce. Les vidéos de mise en situation produit ou encore de présentation sont à la pointe des moyens de capter du trafic qualifié. Seul bémol, la production de ce contenu est parfois complexe et couteuse.

Exemple : la boutique en ligne Philibert, spécialiste des jeux de société, propose des contenus vidéos qui présentent les derniers jeux du moment.

  • Les comparatifs : Les comparatifs produits sont particuliers en e-commerce. S’ils répondent parfaitement au besoin des internautes et de votre cible, ils peuvent parfois être politiquement complexes à mettre en place. On pensera notamment aux logiciels en ligne

Exemple : L’e-commerçant Bybike, qui fait de la vente en ligne de vélo électrique propose des comparatifs produits afin de mieux évaluer les produits. Le site propose même un module de comparaison entre deux vélos pour les clients qui hésitent.

  • Guide d’achat : Le guide d’achat est devenu une pratique courante du e-commerce. Notamment dans le secteur vestimentaire avec les guides de tailles. Mais certains secteurs ne pensent pas à les utiliser et perdre une partie de leur audience qui ne sait tout simplement pas quel modèle leur correspond le mieux.

Exemple : Matériel.net spécialiste informatique propose des guides d’achats sur plus de 27 catégories différentes afin de pouvoir faciliter le choix de ses clients.

Devenez une autorité de votre marché

Au-delà du fait de générer un trafic qualifié pour votre boutique en ligne, l’impact majeur du marketing de contenu est de vous positionner comme une référence, un site que l’on consulte pour avoir une information précise en laquelle les internautes peuvent avoir confiance. C’est un pilier de la construction d’une image de marque puissante afin de passer un cap. Celui de référence de votre marché.

Les réseaux sociaux, de réels leviers pour générer du trafic en e-commerce ?

L’utilisation des réseaux sociaux est l’un des leviers qui fait le plus débat en e-commerce. L’eldorado social média étant désormais passé, il est maintenant nécessaire de créer des stratégies travaillées et adaptées à votre entreprise pour pouvoir vous servir de cet axe comme d’un pilier de la génération de trafic en ligne.

Votre présence est-elle obligatoire ?

Faut-il être obligatoirement présent sur les réseaux sociaux quand l’on est e-commerçant ? Nous allons répondre à cette interrogation en disséquant les questions importantes que vous devez vous poser avant de vous lancer.

  1. Votre audience est-elle présente sur les réseaux sociaux ? C’est la première question à laquelle vous allez devoir répondre. Car il est important de ne pas travailler ce levier pour soi, mais pour sa capacité à générer une communauté engagée. Si la réponse et oui, alors vous avez un début de réponse à la question. Vous pouvez vous poser la prochaine.

  1. Avez –vous matière à fournir du contenu pertinent et régulier à cette communauté ? Là aussi, c’est une question importante. Il est évident que les internautes ne viendront pas sur votre site ou sur vos réseaux sociaux si vous ne les incitez pas et que vous ne communiquez pas régulièrement.

  1. Avez-vous les ressources temps pour assumer votre présence ? Avoir les contenus est une chose, encore faut-il avoir le temps de mettre en place cette communication. Qu’elle soit internalisée ou externalisée, le temps homme nécessaire à cette présence est un élément à prendre en compte avant de créer de multiples comptes sociaux.

C’est deux questions sont la base d’une stratégie sociale média et doivent être posées pour chacun des réseaux sociaux que vous souhaitez intégrer.

Créer un planning éditorial adapté

Une fois vos réponses en tête, il est important de comprendre que pour que les réseaux sociaux soient des outils performants de génération de trafic pour votre site e-commerce il va falloir structurer votre approche. Avant de vous lancer, vous allez devoir créer un planning éditorial.

Ce document aura plusieurs objectifs :

  • Définir toutes les règles d’utilisation des réseaux sociaux (voir du blog et de l’emailing) pour avoir un cadre de départ précis.
  • Faciliter le travail en équipe si d’autres personnes doivent travailler avec vous (pensez à l’avenir, même si vous êtes seul pour l’instant d’autres membres pourront à terme rejoindre le projet).
  • Programmer toute votre communication social média sur une période prédéfinie (3, 6, 12 mois).

Si ce document peut-être relativement fastidieux à créer, une fois en place, c’est un élément prépondérant d’une stratégie sociale performante. Il vous fera gagner énormément de temps et vous assurera une mise en place très précise.

Les régies publicitaires des réseaux sociaux, une bonne idée ?

Lorsque l’on parle des réseaux sociaux, un autre élément vient naturellement : leurs régies publicitaires. Facebook Ads, Linkedin Ads ou encore Instagram Ads sont-ils des moyens pertinents pour augmenter le trafic de votre site e-commerce ? Pour répondre à cette question, il va falloir mixer deux notions que nous avons identifié auparavant :

  1. S’interroger sur la présence de sa cible sur les réseaux sociaux qu’on souhaite utiliser en régie publicitaire.
  2. Pilotez vos campagnes non pas en fonction du trafic complémentaire que cela peut apporter mais en fonction du retour sur investissement attendu.

A savoir que le modèle des régies des réseaux sociaux est très différent de celui de Google Ads. Ici, vous allez cibler des profils d’utilisateurs et non des mots-clés ou des sites. Cela change la donne car vos messages devront être le plus proche possible des besoins de votre audience si vous souhaitez obtenir des résultats pertinents.

Les influenceurs, le débat est ouvert

Sujet ô combien brûlant, celui des influenceurs et notamment de la rentabilité de ce type de partenariat pour un site e-commerce. Nous ne rentrerons pas dans le détail ici, nous vous renvoyons à nos articles dédiés au sujet pour creuser le sujet.

La notion à comprendre est, que comme pour les autres leviers, tout sera question de ciblage. Mais attention, vous aurez un double ciblage. Tout d’abord dans le choix des influenceurs à contacter car ils doivent nécessairement être en phase avec votre image et vos produits, mais aussi dans les fans qui suivent ces influenceurs. C’est eux qui vous apporteront les résultats attendus, l’influenceur n’étant que le canal de communication. Vous devrez donc auditer les comptes sociaux et la communauté pour réaliser votre sélection idéale. Vous pourrez alors contacter les influenceurs qui vous intéressent. A noter que dans ce cadre, les micro-influenceurs sont parfois plus performants que ceux ayant la plus importante base de fans.

L’Emailing la fidélisation comme source de trafic

L’emailing est un levier particulier pour un site e-commerce. Comme tous les autres, il permet de mettre en place des actions afin d’augmenter le trafic. Mais là où le SEO, le SEA et les réseaux sociaux visent à attirer un trafic nouveau, l’emailing quant à lui, vous aidera à mettre en place des actions de fidélisation.

La fidélisation à toutes les étapes du parcours clients

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que l’emailing se divise en différentes actions qui n’auront pas le même impact sur vos cibles. Il est donc nécessaire de mettre en place des stratégies connexes mais à part entière en fonction des formes d’emails :

  • La newsletter est souvent la référence en matière d’email. Elle vous permettra de garder le contact avec une cible qui n’est pas encore cliente mais qui cherche de l’information sur le sujet que vous traitez. Vous allez, grâce à ce contact entretenir la communication avec des prospects en mesure de passer rapidement à l’acte d’achat.

  • Les promotions et actions commerciales sont légèrement différentes. Elles rentrent dans le cadre de communications qui visent à inciter des acheteurs potentiels à passer à l’acte. Si le modèle est proche de celui de la newsletter, le message est quant à lui très différent et permettra la fidélisation de votre base de client.

L’automatisation marketing est un élément majeur de l’emailing en e-commerce. Il vous permettra de réaliser des plus-values importantes notamment grâce à des scénarios de retargeting panier. Cela vous permettra entre autres de remercier toutes les personnes qui s’inscrivent dans votre base de données et de les inciter à rentrer dans des tunnels de conversion prédéfinit.

Architecture de blog optimisée

Un levier, différentes stratégies

Pour avancer dans le bon sens et ne pas mettre en place trop d’éléments à la fois, il est nécessaire de voir les différentes actions emailings comme autant de stratégies différentes. Newsletter, campagnes promotionnelles ou encore marketing automation ne se travaillent pas de la même manière et ont des objectifs différents. Vous devrez donc les intégrer en échelonnant et en priorisant afin de ne pas vous surcharger de travail. Attention aussi à bien travailler vos campagnes emails et à piloter les résultats sur des facteurs clés de performance pertinents. Cela induit aussi le fait de tracker correctement tous vos liens.

La synergie des leviers, une notion à intégrer

Lorsque vous définissez votre stratégie et que vous souhaitez mettre en place des nouveaux leviers pour augmenter votre trafic e-commerce, il est important de prendre en compte la synergie entre les leviers. Cette notion est assez simple et permet de comprendre que certaines actions se nourrissent plus facilement des autres. Voici deux exemples concrets toujours valables :

  • Content, SEO, réseaux sociaux et emailing: Ce modèle est un classique et s’intègre parfaitement dans la logique d’augmenter le trafic de votre site e-commerce. Il s’agit de se servir du content marketing comme base de travail pour alimenter les autres leviers. Le contenu que vous allez réaliser vous fera gagner des positions SEO (grâce aux nouveaux mots-clés et aux liens entrants) qui pourra ensuite facilement alimenter votre communauté aussi bien sur les réseaux sociaux qu’en emailing.

  • Trafic, UX, Tracking: Autre modèle plus orienté conversions que trafic simple, il s’agit de mettre en place des actions de trafic (SEO et SEA), d’optimisation des conversions puis de tracking afin de créer des tunnels de ventes performants. Vous pourrez ainsi mesurer l’impact des arrivées sur votre site afin de retravailler continuellement l’expérience utilisateur et ainsi toujours optimiser vos taux de conversions.

Le tracking, une obligation du e-commerce

Si nous l’avons déjà évoqué durant cet article, il est important de comprendre que pour mettre en place un travail efficace, surtout en e-commerce, vous devrez avoir mis en place un tracking performant. L’analyse des résultats vous permettra non seulement de valider vos choix en termes de marketing digital, mais aussi de vous faciliter les prises de décisions pour vos futurs investissements.

Outre cela, c’est le seul moyen efficace de calculer l’impact et le ROI des actions mises en place et de savoir si le trafic de votre boutique en ligne augmente ou non.

Développer votre trafic e-commerce, une notion sur mesure

Si nous vous avons présenté de nombreuses actions pertinentes pour vous permettre d’augmenter le trafic de votre site e-commerce, il est important de rappeler que vous êtes unique. En ce sens, la stratégie à définir n’est pas universelle et se doit d’être sur-mesure en fonction de votre marché et de vos objectifs.

Bien d’autres actions et leviers sont activables. Nous aurions pu parler des jeux concours, de l’expérience shipping ou encore des publicités Criteo. Tous ces éléments rentrent dans le cadre d’une analyse de votre marché et de votre site de vente en ligne. Il est donc important d’établir un plan stratégique qui vous permettra de vous projeter et de définir vos priorités ainsi que les Kpi’s phares à piloter. C’est tout l’intérêt de vous faire accompagner par une agence e-commerce comme la nôtre qui vous proposera un accompagnement sur mesure.

Vous souhaitez développer votre boutique en ligne ?

Vous souhaitez faire décoller votre site e-commerce et développer les ventes ? Nos experts sont disponibles pour échanger directement avec vous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles e-commerce

Comment optimiser sa page produit en e-commerce ?

Comment optimiser sa page produit en e-commerce ?

Un site e-commerce se compose de nombreuses pages qui ont toutes leur importance. On ne peut cependant nier qu’une en particulier doit être plus soignée que les autres : la page produit. C’est un indispensable pour l’internaute puisqu’elle va lui permettre de prendre...

Comment (bien) utiliser les réseaux sociaux dans l’e-commerce ?

Comment (bien) utiliser les réseaux sociaux dans l’e-commerce ?

De nombreux e-commerçants investissent énormément sur le webmarketing pour se développer. Ce sont des entreprises qui sont généralement très matures sur le sujet ce qui a pour conséquence directe de rendre la concurrence féroce. Lorsque vous souhaitez développer une...

D'autres Articles ?

Retrouvez l’ensemble des articles rédigés par nos consultants. Vous trouverez surement les réponses à vos questions

Calendrier éditorial gratuit

Envie d'un calendrier éditorial pour organiser vos contenus ?

UpByWeb vous propose un modèle gratuit !

Share This