google-site-verification: googleacf8dd3f9732a758.html

Comment optimiser sa page produit en e-commerce ?

par Août 3, 2020E-commerce0 commentaires

Un site e-commerce se compose de nombreuses pages qui ont toutes leur importance. On ne peut cependant nier qu’une en particulier doit être plus soignée que les autres : la page produit. C’est un indispensable pour l’internaute puisqu’elle va lui permettre de prendre l’information, comparer et se décider sur son achat d’un produit. Si vous prenez en compte que la concurrence est rude, 180 000 sites e-commerce en France en 2019 selon la Fevad, et que chacune de ces pages se positionne potentiellement sur une expression de besoin exact d’un internaute, il est facile de comprendre que votre page produit doit être irréprochable pour convertir. Dans cet article, nous allons vous donner nos meilleurs conseils pour optimiser vos pages produits afin de les rendre plus cohérentes et plus performantes.

optimiser_seo_page_produit_ecommerce

Dans un premier temps nous allons nous concentrer sur ce qui est liée à l’action webmarketing qu’est le SEO, le référencement naturel. Ce travail va permettre d’optimiser le positionnement de vos pages produits e-commerce afin qu’elles ressortent mieux sur les requêtes des internautes en rapport avec ce qu’elles présentent. Le SEO est un levier qui présente des synergies avec beaucoup d’autres (SEA, UX, Ergonomie…) et qui est souvent travaillé en parallèle de ce dernier. Vous allez le voir, c’est avant tout une multitude de points à travailler qui vont vous permettre d’obtenir un résultat global satisfaisant.

La balise title et la méta description

C’est le tout premier contact que va avoir l’internaute avec votre site. On y pense peu souvent mais pourtant le title et la méta description vont apparaitre dans les résultats des moteurs de recherches et ce qu’ils vont afficher vont être les premières informations que vont recevoir les internautes sur vous.

optimisation_title_metadescription_ecommerce

De plus, la balise titre est aussi lue par Google. C’est l’une des plus importante car elle va lui permettre de définir de quoi parle votre page. Votre méta description, même si elle n’est pas un facteur de positionnement direct, jouera elle sur le taux de clics dans les résultats. Vous comprenez donc qu’il faut les travailler afin d’être le plus percutant possible. Pour ceci il faut faire attention à différents éléments :

 

  • Votre balise title ne doit pas dépasser 70 caractères.
  • Votre méta description quant à elle se doit d’être en moyenne de 215 caractères.
  • Les deux doivent posséder le ou les mots clefs sur lesquels votre page produit se positionne.
  • Ils doivent être uniques et ne pas être dupliqués sur d’autres pages.
  • Ils doivent être précis, courts et impactants. Préférez l’impératif, la mise en avant de chiffre ou des arguments de vente pour être plus pertinent.
  • Pensez à la remontée des rich snippet pour plus d’impact.

L’url optimisée

L’url possède aussi son importance. Dans la plupart des CMS e-commerce, celles des fiches produites vont être générées automatiquement suivant des règles qui ne sont pas forcément adaptées aux moteurs de recherches. Il vaut donc mieux choisir soi-même les règles qui vont régir leur génération. Cela évitera par exemple de vous retrouver avec des identifiants de vos produits dans l’url qui ne sont pas leurs noms communs. Certes, c’est de l’ordre du point de détail mais cela peut jouer à terme sur votre SEO.

Le titre de la page produit

On le retrouve sous la balise H1 de votre site. Il possède un intérêt majeur pour le référencement naturel mais aussi pour l’internaute. Il se doit donc d’être précis et pertinent en incluant le mot clef représentant le produit de votre page. Comme pour les autres éléments, il est unique et évocateur ! Mettez vous à la place de l’internaute qui va rechercher votre produit. Ainsi, vous trouverez plus facilement le titre à créer en répondant à ses attentes.

Le contenu et la hiérarchisation des sous-titres

Une page produit possède différents ensemble de contenus : description produit, description technique, FAQ, avis… chaque ensemble doit être hiérarchisé par des titres et niveau de titre logique. Le but est autant de facilité la lecture par l’internaute que par les robots d’indexation de Google.

hierarchisation_titre_optimiser_ecommerce

De plus, il est nécessaire de créer du contenu en quantité suffisante. Les guidelines de Google disent qu’il faut un minimum de 300 mots par page afin d’être correctement référencé. De manière générale, il est préférable d’essayer de tendre vers 500 mots minimum. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que la concurrence est rude sur le web et que d’une part cela pourra vous permettre de grapiller quelques places dans les moteurs de recherches mais aussi de toucher un champ sémantique plus large. Ce contenu doit être UNIQUE ! Dans le cas contraire cela s’apparentera à du duplicate content qui est pénalisé par Google. Pour comptabiliser le nombre de mots existant sur votre page vous pouvez utiliser des outils simples à votre disposition comme le site compteur de mots.

Ne cherchez pas à réaliser du contenu pour du contenu en y insérant coute que coute le mot clef visé cependant. Il faut être pertinent pour le lecteur avant toutes choses car, c’est lui qui vous générera votre business.

Le maillage interne, souvent mal maîtrisé mais utile pour votre SEO

Ce n’est pas à proprement parlé une optimisation « sur » la page produit. Elle fait partie de l’optimisation globale du site qui aura un intérêt certain pour votre page produit e-commerce. La gestion des liens entre vos pages peut avoir un rôle à jouer dans le référencement naturel. Dans ce cas précis on parlera de cocon sémantique. Le but étant de lier les pages ayant une thématique commune entre elles de façon à créer des silos dans votre site. Par exemple vous êtes un vendeur de lits, vous allez alors mailler toutes les pages matelas dans un même silo et celle sur les sommiers dans un silo différent. Si le sujet vous intéresse vous pouvez consulter notre article sur comment bien construire son maillage interne ?

Le fil d’ariane, ou le pense bête de l’internaute

fils-arianne-optimisation-ecommerce

Le fil d’ariane est un élément que l’on peut aussi bien rattacher au référencement naturel qu’en UX. En effet, il est demandé par Google dans ses consignes sur le SEO mais il sert aussi à l’internaute à se retrouver dans les pages en termes de navigation. C’est un système logique qui va permettre de comprendre le cheminement entre les catégories et les sous-catégories de votre site par exemple.

Optimiser une page produit pour l’UX et la conversion

optimisation_ergonomie_page_produit_ecommerce

Bien que le SEO soit souvent cité dans « l’optimisation » de page, ce dernier levier va surtout servir à faire remonter votre page de façon correcte dans les moteurs de recherches sur les bons mots clefs. Sauf que ce n’est pas parce que vous obtenez un trafic qualifié qu’il va forcément convertir ! C’est là qu’intervient l’UX, l’expérience utilisateur, que vous allez travailler pour augmenter votre nombre de conversions. C’est le nerf de la guerre car plus de conversions c’est tout simplement plus de rentrée d’argent pour vous.

Le bloc achat de votre page : le all in one de la conversion

Ce que l’on appel traditionnellement le « bloc achat » va correspondre en réalité souvent au haut de votre page produit. Il comprend une ou des photos du produit, le prix, le bouton d’achat, une rapide description et quelques informations importantes pour la livraison ou le paiement par exemple. Ce bloc doit être en lui-même auto-suffisant. Pourquoi ? Et bien dans la majorité des cas le client passe à l’achat quand il possède déjà les informations dont il a besoin. Il faut donc qu’il est un accès rapide à la possibilité de commander. Dans le cas contraire vous lui offrez alors une vision synthétique et pertinente de votre produit.

optimisation_bloc_achat_ecommerce

Ce que l’on appel traditionnellement le « bloc achat » va correspondre en réalité souvent au haut de votre page produit. Il comprend une ou des photos du produit, le prix, le bouton d’achat, une rapide description et quelques informations importantes pour la livraison ou le paiement par exemple. Ce bloc doit être en lui-même auto-suffisant. Pourquoi ? Et bien dans la majorité des cas le client passe à l’achat quand il possède déjà les informations dont il a besoin. Il faut donc qu’il est un accès rapide à la possibilité de commander. Dans le cas contraire vous lui offrez alors une vision synthétique et pertinente de votre produit.

Adapter la profondeur de votre contenu en fonction de la consommation de l’information

Plus vous descendez dans la page plus il doit y avoir d’informations à proposer à l’internaute. En effet, internet est un mode de consommation rapide. Il faut donc que l’internaute est la possibilité d’acheter tout de suite ce qu’il désire sans avoir à lire de long pavé avant. S’il est intéressé par plus d’information il aura le réflexe de descendre dans la page pour les trouver.

Prenons un exemple plus concret avec la page produit d’un PC matériel.net. C’est un véritable cas d’école en termes de gestion de contenu et de construction de page e-commerce sur des produits dit « techniques ». En premier lieu on retrouve le bloc achat :

gestion_information_site_ecommerceV1

Vous obtenez un premier niveau d’information succinct mais suffisant pour l’achat pour des personnes sachant ce qu’elles veulent. Un rapide descriptif en dessous du nom du produit, les avis pour rassurer, le prix, la livraison… bref un bloc achat efficace. Pour une personne manquant d’informations et voulant avoir un peu plus de description vous arrivez un peu plus loin dans la page sur une description textuelle précise et unique.

gestion_information_site_ecommerceV2

Encore une fois double intérêt de présenter le produit mais aussi de travailler son référencement naturel en explicitant plus concrètement les champs sémantiques autour de ce PC. SI cela ne suffit pas, en fin de page vous avez un descriptif technique et complet du PC et de ses composants :

gestion_information_site_ecommerceV3

Cette partie n’intéressera que les personnes ayant un minimum de connaissances dans le domaine ou souhaitant comparer plusieurs PC. C’est pourquoi on ne le retrouve l’information qu’à la fin. Certes elle est ultra pertinente mais dans l’ordre de recherche et de besoins, ce genre de descriptif n’arrive qu’après d’autres mentions obligatoires.

Avez-vous pensez à la réassurance ?

Lorsqu’il s’agit d’un achat, il faut que le client se trouve dans de bonnes conditions pour passer à l’acte. En effet, vous avez tous le souvenir d’un passage dans une boutique où vous n’arrivez pas à avoir un renseignement ou une information sur une livraison ce qui vous a bloqué lors du moment de passer à l’action. Il en va de même en e-commerce. Le client doit se sentir en confiance pour acheter et vous devez donc lui enlever tous ses doutes. C’est le rôle du bandeau de réassurance que l’on retrouve généralement à plusieurs endroits de la page produit et surtout juste en dessous du bouton « achat ». Il doit donner les informations susceptibles de sécuriser le client. Par exemple on retrouvera souvent ici les délais de livraison ou encore la mention « satisfait ou remboursé », les possibilités de paiement en plusieurs fois ou de différentes manières… bref tous les petits points bloquants de dernière minute.

bandeau_reassurance_ecommerce

Voici trois exemples de bandeaux de réassurance qui fonctionnent plutôt bien. On y retrouve entre autres des mentions sur le SAV, la livraison, le paiement ou encore les stocks. Dans certains cas on peut aussi y voir des mentions sur les retours, ce qui est souvent le cas sur des e-commerces de prêt à porter.

Une FAQ pour anticiper les demandes

La foire aux questions dans l’optimisation d’une page produit e-commerce a aussi son importance pour deux aspects. Le premier est d’anticiper les questions de l’internaute et d’y répondre avant qu’il ait besoin de changer de page (ou de site) pour trouver sa réponse. Cela permet aussi de limiter les demandes de contact sur des questions récurrentes et donc vous économiser du temps. Enfin, sachez que des FAQ remontent dans les résultats de recherches Google quand elles sont bien réalisées avec l’intégration de données structurées. Vous aurez donc plus de place plus de visibilité grâce à elle sur le moteur de recherche. Attention, ce n’est pas parce que vous aurez tout bien réalisé qu’elles remonteront forcément !

Les photos et vidéos des arguments puissants à la vente

Une image vaut mille mots ! C’est souvent l’argument de vente par excellence car il va permettre à votre internaute de découvrir le produit ou le service que vous proposez. Prévoyez donc des photos de qualité qui mettent en avant le produit seul ou en contexte. Cela donne l’occasion de se projeter plus facilement. Variez aussi les angles pour montrer votre produit sous toutes les coutures.

optimiser_image_page_produit_ecommerce

Autre point important, les images remontent dans les moteurs de recherches. Il faut donc penser à les nommer en y intégrant le mot clef sur lequel elles se positionnent. C’est le rôle de la balise ALT pour le référencement naturel.

Enfin si l’on fait un petit focus sur les vidéos, c’est un excellent vecteur pour mettre en avant des avis clients ou des démonstrations de votre produit/service en usage. Les possibilités de plateforme où les héberger sont nombreuses mais quoi qu’il arrive remplissez de façon logique et pertinente les descriptions et les titres, c’est un moyen comme un autre de se donner de la visibilité !

Les avis clients, le retour des pairs comme argumentaire de vente

optimisation_avis_ecommerce

Personne ne se fit entièrement à la parole du vendeur. C’est pourquoi, dans votre page produit e-commerce, dans l’optique de l’optimiser, vous allez devoir faire entendre d’autres sons de cloche. Un recueil d’avis clients est un bon moyen de démontrer la qualité de votre société ou de votre produit. De plus, Google affiche les avis et notation dans les résultats de recherche c’est donc encore une fois un plus pour vous afin de vous démarquer de la concurrence et de donner confiance en votre produit.

Avez-vous mis en avant le partage et vos réseaux sociaux ?

Votre produit est une référence dans son domaine ou vous venez juste de sortir une nouveauté et pas moyen pour vos plus fidèles internautes de le partager sur ses réseaux ! La mise en avant du partage est un moyen parfait pour essayer de toucher des personnes que vous ne toucheriez pas autrement. Les relations des personnes qui vous partagent sont une audience énorme à laquelle vous n‘aurez peut-être pas accès autrement. Il ne faut pas oublier non plus qu’une recommandation d’un produit est un faire valoir bien plus puissant que tout argument commercial.

Enfin pensez à mettre en avant vos propres réseaux. C’est un moyen de constituer petit à petit une base fan sur lequel vous pourrez vous appuyer par la suite pour vos actions de communication et marketing. Au-delà de ça, avoir une base de fan vous permet de travailler efficacement votre e-réputation il ne faut pas l’oublier.

Le contact et la disponibilité

Rien est plus frustrant que de ne pas trouver une information que l’on cherche sur une page produit et de n’avoir aucun moyen de contacter le vendeur. C’est surtout le cas dans des ventes plus complexes, mais il faut quand même pallier cela pour tout site e-commerce. Le plus simple est bien sûr de laisser une simple adresse contact mais cela peut rapidement devenir une usine à gaz au fur et à mesure que votre site grandit. D’autres solutions existent comme les chatbots, des logiciels de service client ou des outils de ticketing qui certes, coûtent plus chers, mais peuvent rapidement trouver leur rentabilité pour des sites d’une certaine taille.

Vendre c’est bien, vendre plus c’est mieux : les produits complémentaires ou comparables

Le Up Selling ou le Cross selling sont des moyens d’augmenter le panier moyen de l’internaute assez facilement. L’idée est de lui proposer des produits comparables (qui peuvent être d’une gamme plus haute) et/ou complémentaires afin de le pousser à faire un achat supplémentaire. Pour cela il est assez facile de mettre en avant des rubriques « nos clients ont aussi acheté ce produit » ou encore « les indispensables avec [Produit] ». C’est un bon moyen de vendre des consommables par exemple.

Prenons l’exemple de la FNAC. Dans le cadre d’une recherche sur la console Nintendo Switch en fin de fiche produit vous allez retrouver deux espaces de ventes. La première va faire remonter toutes les meilleures ventes de la catégories. C’est donc un mix d’up selling et de cross selling.

cross_selling_ecommerce

La seconde va faire remonter tous les jeux compatibles avec cette console. Ici on est bien dans l’idée de réaliser une vente complémentaire en cherchant à faire acheter un jeu en plus de la console à l’internaute.

cross_selling_ecommerceV2

Pensez à réaliser votre page produit e-commerce pour tous supports

Votre site va vivre à travers différents supports et ça, il ne faut pas l’oublier. Ce n’est pas parce que vous avez l’habitude de le voir toujours sur le même écran que ça va être le cas pour tous les internautes. Mobile, tablette, taille d’écran différent, … les supports sont très variés aujourd’hui et vous devez penser à l’adapter. On parle souvent de responsive design et de mobile first et ce n’est pas pour rien. Plus de la moitié des visites sur le web se font à travers un smartphone. Certes, il faut relativiser la chose car, en fonction de votre activité il n’est pas rare que le PC classique reste la première source de trafic.

pc_vs_smartphone_ecommerce

Si l’on fait un focus sur les plus petits écrans (smartphone principalement), il faut penser à un certain nombre de point pour s’assurer d’une bonne optimisation de votre page produit e-commerce. Par exemple vous devez penser à donner les principales informations au-dessus de la ligne de flottaison avec entre autres une image du produit. Pensez également à épurer le header afin qu’il ne prenne pas trop de place et facilite la navigation. Le prix doit être clairement indiqué et bien visible car c’est souvent l’une des premières informations que le client recherche. Attention aussi à la longueur du nom du produit, il ne doit pas dépasser plus de 70 caractères en moyenne pour garder toute sa visibilité.

L’optimisation d’une page produit e-commerce, avant tout une question de bon sens

Quand l’on parle d’optimiser une page produit, c’est avant tout une question de bon sens. Il faut penser à la façon dont l’internaute va consommer l’information et à ce qu’il a besoin de retrouver sur cette page pour concrétiser l’achat. Faites appel à votre propre expérience sur le web pour vous rendre compte de ce qu’il faudrait optimiser sur votre propre site. Souvent cela sera de l’ordre du détail mais, si vous en corrigez plusieurs, vous augmenterez sensiblement votre nombre de visites et de ventes et donc le travail aura été efficient !

Un audit de vos pages produits ?

Une page produit e-commerce est une organisme complexe qui demande des ajustement régulier pour performer. UpByWeb peut vous accompagner dans cette démarche.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles e-commerce

7 conseils pour palier à l’abandon panier en e-commerce

7 conseils pour palier à l’abandon panier en e-commerce

Lorsque l’on est éditeur d’un site e-commerce, l’un des enjeux pour réussir à vendre consiste à proposer une expérience utilisateur la plus simple et fluide possible. Une chose pas évidente tant les attentes des consommateurs n’ont fait que s’intensifier au cours des...

Comment (bien) utiliser les réseaux sociaux dans l’e-commerce ?

Comment (bien) utiliser les réseaux sociaux dans l’e-commerce ?

De nombreux e-commerçants investissent énormément sur le webmarketing pour se développer. Ce sont des entreprises qui sont généralement très matures sur le sujet ce qui a pour conséquence directe de rendre la concurrence féroce. Lorsque vous souhaitez développer une...

D'autres Articles ?

Retrouvez l’ensemble des articles rédigés par nos consultants. Vous trouverez surement les réponses à vos questions

Calendrier éditorial gratuit

Envie d'un calendrier éditorial pour organiser vos contenus ?

UpByWeb vous propose un modèle gratuit !

Share This