Bonnes Pratiques Newsletter

par Juin 17, 2019Emailing0 commentaires

En matière d’emailing, la newsletter est un incontournable utilisé par de très nombreuses entreprises. Elle peut être interne, externe, B2C ou encore B2B : elle n’en reste pas moins dans tous les cas une des missions classiques du chargé de communication. A l’image de l’emailing, la newsletter reste cependant un exercice relativement mal maîtrisé dans la majorité des cas. Quelques bonnes pratiques suffirait en effet à résoudre bien des problématiques. Cela tombe bien, c’est justement le rôle de notre article !

Si vous pensez ne rien avoir à dire, c’est déjà un mauvais début pour une newsletter. Si vous ne prévoyez que d’y indiquer les évènements auxquels vous êtes présents : c’est également mal parti. Une newsletter doit avoir un réel intérêt pour ses souscripteurs. Vous devez donc construire une réelle ligne éditoriale autour de cette dernière. De nombreuses possibilités s’offrent à vous pour créer un intéret au delà de l’incontournable partie commerciale de votre newsletter :

💡 Proposer une veille métier intéressant vos clients
💡 Donner des conseils gratuits dans votre champ d’expertise
💡 Permettre de découvrir des éléments insolites liés à votre activité
💡 Montrer les backstages à vos clients

4 exemples de ligne conductrices radicalement différentes et ne répondants pas aux mêmes objectifs. Le mélange de tout ça est peut être la formule vous correspondant le mieux, qui sait ? Ci dessous, un extrait de la newsletter de Petit Web, un media digital misant totalement sur ce format, preuve que c’est possible : 

newsletter petit web

2 : Des outils adaptés pour un design attrayant

L’aspect esthétique reste primordial dans la composition d’une newsletter. Malgré tout le contenu intéressant que vous pouvez mettre dans une newsletter, le nerf de la guerre reste le visuel. Si ce dernier rebute l’internaute, il n’ira sûrement même pas plus loin et ne lira rien. Pour cela, plusieurs solutions existent. En premier lieu, les éditeurs drag & drop d’outils comme SendInBlue, Mailchimp ou encore Sarbacane vous permette de créer des choses très intéressantes visuellement. 

Autre solution, cette fois uniquement pour vos créations visuelles, utiliser des sites vous facilitant la tâche si vous n’êtes pas expert de photoshop. On peut par exemple citer Canva qui vous rendra plus d’un service !

Outil de création visuelle Canva

3 : Utilisez la personnalisation

La newsletter est une lettre d’info se devant d’être un peu plus conviviale et informelle qu’un email marketing classique. De ce fait, nous vous encourageons à utiliser la personnalisation pour directement commencer votre e-mail grâce au prénom de son destinataire. C’est le genre de petites touches qui peuvent faire la différence !

4 : Travaillez l’objet pour donner envie d’ouvrir

Rien de moins incitatif qu’un objet de mail type « Newsletter N°42 – Entreprise X » ou encore le classique mais non moins médiocre « Newsletter Juillet 2019 – Entreprise X ». Comme pour n’importe quel email marketing, l’objet de votre newsletter doit faire l’objet d’une réflexion particulière. C’est parfois ce seul élément qui sera lu par votre destinataire. C’est sur cet objet que sera fait le choix ou non d’ouvrir l’email.

Sans tomber dans les accroches de mauvais goût dignes de parodies de clickbait, nous vous conseillons donc de toujours choisir des objets décrivant le contenu de votre newsletter. Si cette dernière partage votre veille métier, sélectionnez par exemple un des sujets les plus incitatifs.

Objet newsletter blog du modérateur

5 : Segmentez votre base de données

La gestion de la base de données fait partie des grands indispensables en emailing. La newsletter ne fait encore une fois pas exception. Vous pouvez avoir dans votre BDD des contacts relativement différents qui ne seront pas tous intéressés par les mêmes sujets. Alors pourquoi envoyer le même mail à tout le monde ? Systématiquement ? Nous vous conseillons donc de segmenter votre base de données afin d’éviter l’overdose de newsletter inadaptées pour certains de vos contacts.

Plusieurs possibilités de segmentation : selon qu’il s’agisse d’un lead, client ou encore partenaire. Ou que le contact soit intéressé par un sujet X, Y ou encore Z. Dans le premier cas vous pourrez vous poser la question de l’objectif et de la pertinence de la newsletter. Dans le second, vous saurez tout de suite si votre contenu est intéressant ou non pour la personne. 

6 : Testez plusieurs heures d’envoi

La réussite d’une newsletter dépend également en grande partie du timing. Si votre lettre d’information se perd au milieu de la pile que l’on ouvre à chaque début de semaine, peu de chance qu’elle soit lue. A contrario, si elle est envoyée à un moment propice à la veille et à la petite pause durant le travail, vous augmentez les chances qu’on y accorde un peu de temps.

Selon que vous soyez en B2C ou en B2B, les heures propices changent. Le secteur d’activité joue également un grand rôle. Pour donner un exemple caricatural, la journée d’un boulanger ne se rythme que celle d’un fonctionnaire. Autrement dit : il n’existe pas d’heure magique, il faut simplement tester et observer !

Ci-dessous, la newsletter de La Cantine Numérique. objet, heure, design… un modèle à suivre en la matière :

Exemple newsletter la cantine numérique

7 : Tirez des enseignements de vos stats

Pour chaque newsletter, observez le taux de clic, le taux d’ouverture… Vous constaterez ainsi que certains ont plus de succès que d’autres ou qu’au sein du même mail certains sujets attirent davantage. Ainsi, vous pourrez savoir à l’avenir vers quoi vous devez axer vos mails pour parvenir à davantage intéresser votre public. 

8 : Utilisez vos contenus pour votre newsletter

Le bon webmarketeur aime le recyclage, indépendament de ses convictions écologiques. Quitte à passer des heures à écrire un excellent article pour votre blog, autant l’utiliser dans votre newsletter non ? Offrir un récapitulatif de vos meilleurs articles durant le mois peut être un excellent moyen d’animer simplement une newsletter. Cela rentabilise votre temps de rédaction et offre en plus du contenu pertinent, si votre stratégie de contenu est bonne, pour vos destinataires. 

Le blog, meilleur allié de la newsletter

9 : Ne faites pas de votre email une impasse

Une bonne newsletter doit également renvoyer vers de nombreuses choses. Cela peut être vos articles de blog, des éléments à télécharger, des offres commerciales sur votre site internet ou même une invitation à contacter une personne précise de votre entreprise.

Dans tous les cas, il faut qu’il y ait toujours une action pour « aller plus loin » suite à votre newsletter. Il ne faut pas oublier que cette dernière ne doit pas être une fin en soi, mais plutôt un moyen pour pousser d’autres éléments de votre entreprise. 

10 : Pourquoi pas le test A/B ?

Vous avez deux idées de ligne éditoriale pour votre newsletter ? Une hésitation entre deux templates ? Un profond doute concernant la typologie de contenu à pousser ? Pas de problème, l’A/B testing est là pour répondre à des problématiques. 

Si ce dernier est est plus courant dans le cadre d’emails commerciaux ou encore le marketing automation, il n’est en rien incompatible avec la newsletter puisque vous utiliserez au final les mêmes outils.

11 : Attention à la fréquence !

Quand bien même vous auriez la meilleure newsletter de la semaine, attention à ne pas trop noyer votre base de données sous cette dernière. C’est totalement contre-productif pour deux raisons :

  • Vous manqueriez tôt ou tard de contenu réellement pertinent pour l’alimenter
  • Cela va créer un sentiment d’irritation qui conduira au désabonnement

Nous vous conseillons donc d’opter pour un rythme mensuel, régulier et fréquent mais pas digne de l’harcèlement pour vos destinataires. Si vous voulez creuser le sujet, nous avons dédié un article à la question sur notre site formation : à quelle fréquence envoyer sa newsletter ?

Bonnes Pratiques Newsletter
4.8 (96.92%) 13 vote[s]

Besoin d'aide pour vos emailing ?

UpByWeb est une agence possédant un grand savoir-faire sur l’emailing au sens large. Nous pouvons construire votre stratégie, gérer l’opérationnel mais également vous former aux outils de newsletter les plus répandus.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles Emailing

Glossaire emailing : notre petit lexique de l’email

Glossaire emailing : notre petit lexique de l’email

L’emailing est un levier webmarketing de plus en plus utilisé par les entreprises désireuses d’obtenir un outil multi-usage et de plus peu cher. Cependant, quand l’on commence à l’utiliser et que l’on n’est pas familier de son jargon il est être possible de s’y perdre...

Comparatif Logiciel Emailing

Comparatif Logiciel Emailing

Le monde du logiciel emailing est extrêmement concurrentiel. Ces dernières années, de nouvelles plateformes d'email ont fait leur apparition et leur marché propose désormais moult solutions performantes permettant aux entreprises de répondre à toutes leurs ambitions....

CRM Sendinblue, pourquoi devriez-vous vous y intéresser ?

CRM Sendinblue, pourquoi devriez-vous vous y intéresser ?

Vous le savez peut-être mais depuis peu, le logiciel emailing Sendinblue propose un CRM intégré à la plateforme. C’est une évolution majeure de sa stratégie de développement en diversifiant encore un peu plus son catalogue de fonctionnalités. De plus, la synergie que...

D'autres Articles ?

Retrouvez l’ensemble des articles rédigés par nos consultants. Vous trouverez surement les réponses à vos questions

La checklist des bonnes pratiques emailing

Envie d'améliorer vos e-mailings ? UpByWeb vous propose sa checklist des bonnes pratiques à respecter. C'est gratuit et à télécharger !

Share This